MENU
En lecture PARTAGER L'ARTICLE

En apesanteur à Levitation

Chaque année, à la mi-septembre, la ville d’Angers prend des airs de Texas et se transforme le temps d’un week-end en un grand rassemblement musical dédié au rock psychédélique et aux visuels qui ondulent. Initié par les Black Angels aux Etats-Unis, cette 5ème édition française accueillera ses créateurs, ainsi que de nombreux groupes d’anthologie et émergents qui n’ont pas la main légère sur la reverb.

La scène psychédélique n’est pas qu’un simple « revival » comme on l’entend depuis quelques années, même si on assiste effectivement à l’effervescence de nouveaux groupes qui copient allègrement le son de Tame Impala ou qui incorporent un tambouriniste dans leurs rangs pour se donner un petit côté Brian Jonestown Massacre. Dans cette jungle du mimétisme musical et où les « Psych fest » poussent comme des champignons, le Levitation peut se targuer d’être le précurseur de ce genre de cérémonial halluciné et hallucinant ; en mélangeant des pointures du genre, des petits nouveaux, ainsi qu’une scénographie trippante pour créer une osmose entre votre ouïe et votre vue pour vous plonger dans une immersion totale et transcendantale.

Si ce n’est pas déjà fait, et si vous n’y êtes jamais allés, regardez le line-up vidéo de cette édition pour vous donner une petite idée de la chose. Les lunettes 3D ne sont pas fournies sur place.

Les Black Angels sont à l’initiative de cette mouvance de festivals psychédéliques en créant l’Austin Psych Fest au Texas en 2008 ; le Woodstock du 21ème siècle. Face au succès grandissant que rencontrait ce rassemblement année après année, le nom du festival s’est transformé en Levitation afin de pouvoir s’exporter à l’international tout en rendant hommage à une chanson de 13th Floor Elevators. C’est ainsi que les éditions canadiennes à Vancouver et françaises à Angers ont fait leur apparition pour le plus grand plaisir de la société des appréciateurs de la réverbération. Une manière également de se démarquer de nombreux festivals qui se sont mis à se nommer de la même manière (Liverpool Psych Fest, Eindhoven Psych Fest, Paris Psych Fest, Lisbon Psych Fest, Tokyo Psych fest, etc.).

Le jumelage entre les villes d’Austin et Angers permet notamment de mettre en avant chaque année au Levitation des découvertes et nouveautés américaines, comme c’était le cas l’année dernière avec les géniaux Golden Dawn Arkestra ou bien cette année avec CFM, le projet de Charles Moothart alias le guitariste de Ty Segall. Au menu du line-up également, des pointures comme Black Devil Disco Club et Slowdive, des talents indépendants comme le duo de The KVB, les Murlocs (le groupe de l’harmoniciste de King Gizzard & The Lizard Wizard) et les Cosmonauts, mais également des groupes francophones comme Petit Fantôme et le Villejuif Underground. Y’en a pour tous les goûts et à tous les étages.

Pour avoir déjà foulé les lieux du festival, on a la très agréable impression que l’enchaînement des groupes n’est qu’une suite logique et naturelle tellement l’ambiance, la scénographie et la musique se prêtent à une symbiose générale. Cet émerveillement a sans doute été en partie provoqué, il ne faut pas le cacher, par la découverte du seul bar du festival qui fait des cocktails à base d’alcool fort (à côté du merch et des sérigraphies pour info). On vous déconseille néanmoins de tenter de vous griller une clope dans l’enceinte du festival, vous pourriez être surpris. Sinon, toutes les occasions sont bonnes pour vous rendre à Angers. Vous remarquerez également que les couleurs de leur affiche ci-dessous sont en accord avec la charte graphique de notre site. Coïncidence ? Non, la classe.

LEVITATION-FRANCE-2017-by-Arrache-Toi-Un-Oeil (1)

Photo d’illustration © Fred Lombard

Partager cet article
0 commentaire

0 commentaire

Soyez le premier à commenter cet article
Chargement...
Votre commentaire est en cours de modération
Merci
Une erreur est survenue lors de l'envoi de votre commentaire
Playlist - Octobre 2017
Toutes les playlists

0:00
0:00
REVENIR
EN HAUT