MENU
En lecture PARTAGER L'ARTICLE

Aux Etats-Unis, une pochette d’Ariel Pink utilisée contre le mariage gay

L’habile récupération du jour touche une communauté de gens extrêmement cordiaux aux USA qui se considèrent comme de « vrais chrétiens dévoués à supporter et élire Michele Bachmann à l’élection américaine en 2016, comme Dieu l’a prévu ». Alors qu’en fait Dieu s’en contrefout (source ci-dessous). Les partisans de cette Républicaine et membre du Tea Party ont chopé une pochette du punk à tutu de la pop, Ariel Pink.

Michele Bachmann, c’est une ultra-conservatrice américaine qui se faisait appeler « The Queen of the Tea Party ». Selon ses proches, elle est super déconneuse mais ses détracteurs n’arrêtent pas de dire qu’un extra-terrestre s’est glissé dans son corps et voudrait tuer tous les humains, un peu comme Sylvie Tellier.

Michele Bachmann

En 2004, Michele a notamment déclaré que l’homosexualité « it’s part of Satan » en argumentant sur la base de ses zéros années de médecine que c’est un dysfonctionnement sexuel dû à un désordre identitaire. Michele est aussi plein de compassion et avait par la suite confié qu’elle se sentait triste pour ces personnes et qu’à aucun moment elle n’oserait les juger. Enfin, elle a fait une candidature ratée à la Présidence en 2012 pour une mauvaise communication et des discours un peu trop vénères (comprendre racistes, homophobes, xénophobes, rétrogrades, révisionnistes et même pas drôles !) et connaît quelques soucis avec la Justice pour quelques excès de dépenses pour cette même élection.

Les faits

Les chiens ne font pas des chats. Les électeurs, partisans et amis de Michele Bachmann réunis sur la page Facebook Christians for Michele Bachmann (et sa photo de couv avec un ténébreux Jésus en acteur principal de Sons of Anarchy) ont utilisé un visuel connu de la pop culture. La cover d’Haunted Graffiti d’Ariel Pink (notre portrait) est probablement l’une des meilleures pochettes de ces dernières années. Mise au point par le designer Saiman Chow (site) en 2011, cette pochette fait partie d’une longue liste de réalisations pour Tame Impala, Shlohmo ou encore le New York Times.

Saiman Chow

Avec les illuminatis et l’hommage de Patrick Sébastien à Cyril Hanouna, la récupération politique d’un symbole de la pop (et des droits LGBTQ) est un nouveau nuage dans le brouillard du siècle. Nos chers chasseurs obèses l’ont utilisé comme emblème de leur lutte contre le mariage gay, quelques jours après que les USA l’aient à leur tour légalisé sur l’ensemble du territoire.

Just Say Now

Just Say No

Finalement, c’est presque marrant, parce qu’Ariel Pink, punk à tutu de la pop et provocateur avise, s’amuse régulièrement à détourner les représentations populaires. On attend son message d’approbation et de marque de respect.

Partager cet article
0 commentaire

0 commentaire

Soyez le premier à commenter cet article
Chargement...
Votre commentaire est en cours de modération
Merci
Une erreur est survenue lors de l'envoi de votre commentaire
Playlist - Décembre 2016
Toutes les playlists

0:00
0:00
REVENIR
EN HAUT