MENU
En lecture PARTAGER L'ARTICLE

The Parrots, le rock-garage à la madrilène

C’est l’histoire d’un groupe de jeunes espagnols qui se sont rencontrés à l’université de Madrid et qui ont décidé de faire l’école buissonnière pour monter The Parrots. Ils sont désormais un des groupes les plus importants du pays. Vous ne les connaissez pas ? On vous les présente.

Dans un style très californien qu’on pourrait rapprocher des Black Lips et des Growlers, aussi bien surf que punk en passant par le blues et le garage, les Parrots n’en sont pas à leur coup d’essai et ont su se forger une petite réputation au fil des années dans le paysage espagnol et européen ; allant même jusqu’à s’aventurer outre-Atlantique du côté de la West-Coast et du festival SXSW.

Réstrospective : comme tout bon groupe qui se respecte, ils sortent une bonne flopée d’EP sur Bandcamp qui méritent tous que l’on y jette un coup d’oreille. Aden Arabie en 2012, Dee Dee Dangerous et Loving you is Hard en 2014, Weed for The Parrots en 2015 avant de sortir un premier album salué par la critique et à la pochette diablement cool : Los Niños Sin Miedo en 2016 (littéralement : les enfants sans peurs). Enregistré en à peine une semaine et dans lequel figurent les très sympathiques « I did Something Wrong » et « No me gustas, te quiero », le grand public découvre alors la voix complètement éraillée du chanteur Diego Garcia qui fait office de véritable fil rouge dans l’identité du groupe.

Au-delà de tout ça, ce sont juste des jeunes qui veulent s’amuser, et ils le montrent plutôt bien ; surtout avec les Hinds, leurs collègues de Madrid.

Quelques années plus tard, le trio s’est transformé en duo, et le groupe revient avec un nouveau single « Girl » produit par Tom Furse du groupe The Horrors. Une ôde aux filles qui les rendent dingues avec un refrain entêtant, prémisse d’un nouvel album à paraître prochainement, et le groupe amorce le virage :

« Pour nous, c’est une chanson très spéciale. Après des années de travail sur le même procédé, nous avons décidé de faire un pari audacieux et d’emmener Tom Furse à bord. Son point de vue et ses conseils lors de la production de nos prochaines chansons nous ont fait franchir un nouveau pallier et ouvrir notre esprit à de nouvelles visions créatives. »

 

En se rapprochant d’un style à la Black Keys qui les (re)fera très certainement s’envoler pour les États-Unis. On parie sur une tournée en premières parties d’un des groupes cité plus haut.

Pour le moment, des concerts des Parrots sont uniquement prévus en Espagne, mais on a bon espoir de les voir traverser la frontière sous peu de temps. On en profitera pour leur demander de faire remonter des clopes au rabais.

Partager cet article
0 commentaire

0 commentaire

Soyez le premier à commenter cet article
Chargement...
Votre commentaire est en cours de modération
Merci
Une erreur est survenue lors de l'envoi de votre commentaire
Playlist - Septembre 2018
Toutes les playlists

0:00
0:00
REVENIR
EN HAUT