MENU
En lecture PARTAGER L'ARTICLE

Télérama sort son bilan annuel des festivals d’été

Télérama a croisé ses données annuelles sur les festivals d’été aux nôtres (mais si, sur ces satanés artistes qui squattent les chapiteaux de France) pour réaliser son bilan des festival d’été 2015. Quarante-sept des plus importants festivals de musiques actus sont passés au peigne fin et donnent de nouvelles indications sur l’évolution de la fréquentation, la toute puissance des grosses machines, la nouvelle donne des événements électro et une crise semble-t-il moins importante que prévue.

Carte sur la fréquentation

et les tarifs des festivals ciblés

Le reste des infographies sur le site de Télérama

L’électronique pour tous

« Et si les raves étaient vraiment de retour ? » s’interroge Télérama. D’année en année, l’intervenant électro place de plus en plus de pions sur l’échiquier du spectacle vivant. D’une certaine façon, oui. On assiste notamment à un retour aux sources de la musique électronique revendiquée et portée médiatiquement grâce à l’étendard du Grand Paris, le Weather Festival, qui malgré des tarifs élevés (Paris oblige) raconte une histoire passionnante du courant musical. D’autres événements deviennent même « grand public » comme l’Electrobeach (à Port-Bacarès qui grimpe à 140 000 spectateurs), une pure inspiration des festivals EDM à l’américaine, sortes de parcs d’attraction de l’électro qui brassent des millions (retrouvez le sujet L’EDM va-t-elle nous bouffer ? Sur Trax Magazine). Globalement, la musique électronique s’est surtout professionnalisée ces dernières années et rentre de plus en plus dans les mœurs. La preuve, tu peux dire à ta mère « Maman, je vais à un festival de musiques électroniques en Bretagne, ce week-end. » deux jours avant qu’elle ouvre Ouest France et qu’elle lise, effrayée : « Un week-end de rave party, à Brest. » L’ingénue, elle te voyait sensible aux expérimentations de John Cage et Pierre Schaeffer alors que tu kiffes le kick de Ben Klock à 5:35.

Être gros. Devenir encore plus gros

Vieilles Charrues, Solidays, Musilac, Eurockéennes, les plus importants open air de France attirent toujours plus de monde et consolident leur assise. Evénements populaires, ils sont pour beaucoup de gens plus qu’une histoire de musiques, mais d’un rendez-vous immanquable de l’année, le lieu de retrouvailles, de lâcher prise, un moment intemporel dont ils ont le secret bien gardé.

Les coups durs

(ou fade out dans le baïou)

Contrairement à la crise annoncée par Télérama (et d’autres), les plus gros festivals auraient tenu le choc. Les ralentissements sont dus à  » l’absence d’une vedette de l’envergure de Stromae qui, en 2014, avait fait bondir artificiellement certains festivals, ou encore l’essoufflement de l’effet Fauve. » Selon le magazine, d’autres musiques voient leurs spectateurs moins présents comme le reggae (Garance Reggae Festival annulé, Reggae Sun Ska obligé de faire une version plus light) même si ne sont pas pris en compte le nombre de petits festivals qui pullulent partout en France, et dont le reggae est souvent omniprésent. L’un de nos points de chute annuels préférés, Les 3 Eléphants, a lui connu une forte baisse de fréquentation, mais non payante, sur la journée du dimanche, la faute à Mère Nature et sa fille Miss Météo.

La Chute deux secondes

L’intérêt serait maintenant de continuer à sonder la façon dont les petits événements font face à la crise, la réelle importance des festivals électro en France – et s’ils sont réellement en train de  titiller les autres styles malgré des institutions encore trop souvent méfiantes à cette mouvance -, et surtout de se demander si le We Love Green profitera de sa forte hausse pour installer un stand de recyclage des barbes et lunettes de soleil en bois de ses festivaliers.

Partager cet article
3 commentaires

3 commentaires

Salvatore 18.05.2017

Bonjour Romain,

Pas de bilan sur 2016 ?
Merci d’avance pour l’info.

Répondre Fermer
Chargement...
Votre commentaire est en cours de modération. Merci
Une erreur est survenue lors de l'envoi de votre commentaire
Romain 18.05.2017

Après recherches, a priori, non.

Chargement...
Votre commentaire est en cours de modération
Merci
Une erreur est survenue lors de l'envoi de votre commentaire
La Sourdoreille Ultime
Toutes les playlists

0:00
0:00
REVENIR
EN HAUT