MENU
En lecture PARTAGER L'ARTICLE
VIDEO

Spitzer, coup de massue

Le retour des frères Spitzer a – comme prévu – foutu une mandale aux lives électroniques qui pullulent partout dans vos clubs de quartier. « Mais comment diantre font-ils ? » s’interroge la cité.

Pour la seule raison qu’ils ne sont pas partis sur l’autoroute A6 de la techno direction Cliché-Sous-Bois mais ont bifurqué par le chemin de terre de l’EBM en shootant dans les cailloux de l’heavy wave, style inconnu qui n’est pas que le nom d’une magnifique chanson du groupe russe Motorama, mais aussi une certaine vision énergisante de la cold/new wave.

Vous vouliez la sextape de l’apéritif dînatoire entre Nick Cave, Underworld et Deutsch-Amerikanische Freundschaft (DAF) ? Porcs ! Pas besoin, Spitzer a sorti Loose Cannons, son nouvel album, qu’on vous engage à écouter de ce pas. Un disque sorti dans une certaine intimité parce qu’il nous est apparu via leur petit label familial Veckman Records. Aujourd’hui, sans machine promotionnelle, Spitzer lance comme inintentionnellement (Scrabble!) un appel à tous les programmateurs en partageant deux live sessions. La première de leur titre « Veckman Blues », l’autre de « It’s Not Your Funeral » en finissent ainsi de nous prouver que Spitzer compte toujours autant dans nos cœurs.

Crédits photo : Xavier Courraud

Partager cet article
0 commentaire

0 commentaire

Soyez le premier à commenter cet article
Chargement...
Votre commentaire est en cours de modération
Merci
Une erreur est survenue lors de l'envoi de votre commentaire
Playlist - Juillet 2017
Toutes les playlists

0:00
0:00
REVENIR
EN HAUT