MENU
En lecture PARTAGER L'ARTICLE

Qui es-tu, Rebeka Warrior ?

Julia Lanoë est à la tête de deux groupes diamétralement opposés : Sexy Sushi et Mansfield Tya. D'un côté...

Julia Lanoë est à la tête de deux groupes diamétralement opposés : Sexy Sushi et Mansfield Tya. D’un côté, elle flagelle un cochon mort sur scène, de l’autre, elle s’exprime dans un registre des plus intimiste, en écrivant des textes à se taillader les veines…

Acte 1. Julia, on l’a découverte il y a un peu plus de cinq ans, à Panoramas. A l’époque, dans la petite salle de la MJC morlaisienne, elle se cache presque derrière sa copine Carla Pallone, qui tient le violon. Elle parle de Victor. « Je lis encore souvent / Mon livre de Victor / Et aussi je me mens / Oh pour oublier je dors /Je dors en chien d’fusil /Pour n’plus penser aux marteaux / Aux fourchettes et aux scies / Que j’ai plantés dans son dos / Si je vais mieux maint’nant / Je n’me le demande pas / Mais j’ai défoncé ses dents / Pour qu’on n’me retrouve pas ».

Mansfield Tya tisse son petit réseau de fans, touchés par cette sensibilité morbide. Le concept est admirablement porté à la scène par Julia, et sa voix de gamine nasillarde. Dans leur coin, les Mansfield – en hommage à June Mansfield, « une ratée qui fascinait son entourage » – secoue cette chanson française qui n’ose pas souvent exploiter les pires cauchemars de chacun.

Acte 2. Scopitone 2010. Devant les caméras de Sourdoreille, on propose aux Sexy Sushi, nouvelle formation de Julia dont on ne connaît pas grand chose, un petite session acoustique qu’on imagine bordélique. Raté. La flûte au bec et la mandoline à la main, Rebecca Warrior (le nouveau visage plus chevelu de Julia) et Mitch Silver (son DJ) ne se foulent pas.

Deux heures plus tard, Sexy Sushi entre en scène. Immense bordel punk, tétons furtifs, semblant de coït… Mouais. On n’est pas plus convaincus que ça.

Deuxième tentative. Samedi dernier, dans la fournaise de Panoramas où la jeunesse bretonne transpire son houblon par tous ses pores, un vrai porc (mort) fait son apparition sur scène, un crocher de boucher en travers de la gorge. « Dites bonsoir à Nolwenn Leroy », gueule Julia, avant de lui filer des coups de latte. La boucle est bouclée. Ce soir-là, Sexy Sushi vole la vedette à De Crécy et Vitalic. Ce capharnaüm organisé séduit, au point que le groupe paraisse parfois un peu dépassé.

Après les fourchettes et les clous dans le dos de Victor, il paraît que « Nolwenn » aurait dû être tronçonnée sur scène, mais que l’orga n’a pas voulu. Et si, finalement, Sexy Sushi n’était que la version punk de Mansfield Tya ?

Crédit photo : Eric Pollet

Partager cet article
10 commentaires

10 commentaires

Estafette 24.04.2011

Joli portrait de ces deux cinglés de Nantais mais les Sushi datent pas d’hier. Vous en parlez comme s’ils s’étaient formés l’année dernière.
Sinon, pas sur qu’ils soient si dépassés que ça, vu la maitrise de leur truc qui dure depuis un bout d’temps, pour les avoir vu 4 fois, à chaque fois ils redoublent d’animalerie et c’est toujours aussi mortel.
Sinon pour les sceptiques, les Sushi sont mille fois meilleurs dans des petites salles, ils sont pas fait pour des immenses scène, ca perd de son charme je trouve. (Je les ai vu dans une piscine désaffectée, j’ai compris ce que voulait dire le mot punk)

Répondre Fermer
Chargement...
Votre commentaire est en cours de modération. Merci
Une erreur est survenue lors de l'envoi de votre commentaire
strangesteban 13.08.2011

c’est clair , redécouvrez les premiers albums des Sexy sushi, et voyez les dans des petites salles comme le suggère Estafette.
Cela dit en festival ou dans une petite ville, à l’astropolis ou à l’astrolabe et autres lieux, je surkiffe les lives de Reby Warrior et Mitch Silver ! et pour Mansfield Tya, c’est tout pareil, j’aime grave

DrDOOM 22.04.2011

« Sexy Sushi vole la vedette à De Crécy et Vitalic »

Je suis absoluement pas d’accord, Sexy Sushi avait pas vraiment sa place sur scène comparé aux deux énormes show de De Crécy et Vitalic….

Désolé Mario, je pense pas vraiment comme toi !

Répondre Fermer
Chargement...
Votre commentaire est en cours de modération. Merci
Une erreur est survenue lors de l'envoi de votre commentaire
Vincent 21.04.2011

Vu Mansfield Tya aux Rockomotives (vendôme) 2009, un des meilleurs concert que j’ai vu, embarqué dés la première chanson, beaucoup de temps pour redescendre…

Sexy Sushi aux charrues l’année dernière, concert jouissif !!! je n’écoute pas de musique électronique chez moi (à la limite la boite à rythme des bérus…) mais pour tous ceux qui voulaient éviter la grosse machine à tube Indochine, c’était énorme…

Répondre Fermer
Chargement...
Votre commentaire est en cours de modération. Merci
Une erreur est survenue lors de l'envoi de votre commentaire
Ben 18.04.2011

Du coup, pas de réponse de l’intéressée?

Répondre Fermer
Chargement...
Votre commentaire est en cours de modération. Merci
Une erreur est survenue lors de l'envoi de votre commentaire
Chargement...
Votre commentaire est en cours de modération
Merci
Une erreur est survenue lors de l'envoi de votre commentaire
Playlist - Septembre 2018
Toutes les playlists

0:00
0:00
REVENIR
EN HAUT