MENU
En lecture PARTAGER L'ARTICLE

Lexicon, une histoire de famille

Notre première rencontre avec Lexicon date du Foin de la Rue, cet été, autour d’un bon blind-test des familles (photo). Nick et Gideon Black, les deux frangins MC, nous avaient mis une belle claque quelques heures plus tard. On ne pouvait donc pas passer à côté de la sortie de « Rapstars », leur tout nouvel album. Un petit bijou de hip-hop un peu potache, mais pas trop.

« J’ai aidé une vieille dame à traverser la moitié de la rue l’autre jour, mais j’avais la flemme de faire l’autre moitié. J’espère qu’elle a terminé sans problème. J’ai entendu un cri et des sirènes mais ça n’avait sûrement aucun lien. » Pas de doute, les Lexicon sont des filous, des as de la blague. C’est d’ailleurs la première chose qu’on se dit quand on les voit. Ah, ces gars-là, je les inviterai bien à mon annif. Les zygomatiques toujours en action, prêts à faire les mille coups avec un sourire malicieux au coin des lèvres.

Passée l’apparence, il y a la musique. Le hip-hop de Lexicon est frais et drôle, et suinte les lendemains de soirées pas très orthodoxes. On sent que les gars ont écouté A Tribe Called Quest et De La Soul, influences qu’ils revendiquent. Lexicon a aussi été bercé par les Beastie, et ça se sent. Guitares en avant, flow ping-pong : l’esprit de la bande à Michael « Mike D » Diamond rôde.

LexiconSnap

Derrière la fratrie Black, deux hommes tiennent la baraque. DJ Flip, aux platines et sur scène. Mais l’homme qui a forgé l’esprit de ce disque est à chercher du côté du rock. Il s’agit de C-Minus, producteur des Queens Of The Stone Age et de Foo Fighters. Et grand artisan de ce « Rapstars ».

LexiconBig Money

Alors oui, ce « Rapstars » est l’une des belles surprises de cette rentrée. D’autant qu’on sait déjà que ce disque va être défendu comme il se doit par les trois gaillards sur scène, où Lexicon scotche tout le monde – au moins autant que Rachida Dati parlant de sexe buccal. Allez, histoire de mettre un petit bémol à cette story, on reprochera une petite chose à nos Californiens : ils fréquentent d’un peu trop près Orelsan, avec qui ils posent régulièrement en photos dans les soirées casquettes (ou dans ce clip). Attention, les gars, votre humour pourrait en prendre un coup.

LexiconWake Up

Partager cet article
1 commentaire

1 commentaire

Pierre Mathieu 29.09.2010

Si ça continue comme ça, on va les voir avec Make the girl dance…

Répondre Fermer
Chargement...
Votre commentaire est en cours de modération. Merci
Une erreur est survenue lors de l'envoi de votre commentaire
Chargement...
Votre commentaire est en cours de modération
Merci
Une erreur est survenue lors de l'envoi de votre commentaire
Playlist - Septembre 2018
Toutes les playlists

0:00
0:00
REVENIR
EN HAUT