MENU
En lecture PARTAGER L'ARTICLE

Les squatteurs de festivals 2017

Ce n’est plus qu’une question de jours avant de déclarer officiellement ouverte la longue et belle saison des festivals 2017. Mais pas de saison de festivals sans étude des squatteurs. Nos équipes d’ingénieurs et de métaphysiciens ont donc épluché 460 festivals français sur la période de mars à septembre pour découvrir les artistes qui tourneront le plus.
L’étude est mise à jour régulièrement.
Dernière mise à jour : 09 avril 2017.
Pour accéder aux 460 festivals de l’étude, cliquez ICI
Visuel : Enora Chamiot-Poncet
Montage vidéo : Nicolas Millet

 

Comme chaque année, le verdict de l’étude nous réserve son lot de surprises. Pour cette édition 2017, la surprise commence avec un lauréat que l’on attendait vraiment pas à ce niveau du classement. Alors oui, Vianney inonde les ondes depuis plusieurs mois, notamment avec le succès de son deuxième album éponyme. Après son trophée d’artiste masculin aux Victoires 2016, il a remporté celui de la chanson originale 2017. Mais de là à le voir triompher sur la route des festivals… Avec 26 événements à son compteur, Vianney fait moins que le champion 2016, Louise Attaque (30 festivals) mais plus que tous les autres lauréats : Massilia Sound System (lauréat 2014), Fauve (2014) et Tryo (2013). La performance de Vianney est d’autant plus notable qu’il y a de très gros festivals parmi les 26 où il jouera dans les prochains mois : Charrues, Francofolies, Printemps de Bourges, Musilac…

L’autre surprise du classement arrive en seconde position. Surprise d’une part parce qu’une bonne partie de la team Sourdoreille ne connaissait tout simplement pas l’homme à l’accordéon. D’autre part parce que, pour ceux qui le connaissait, l’idée de le voir squatter les festivals d’été ne semblait pas d’une évidence même. La suite du classement est en revanche beaucoup plus convenue.

En terme d’égalité et de diversité, le classement 2017 n’est pas très reluisant : la première femme du classement (Imany) n’arrive qu’en dixième position. Et l’ensemble du top 20 ne comporte que trois artistes féminines (Imany, Calypso Rose et Jain). Calypso Rose étant cette année la seule artiste étrangère présente dans le top 20.

Les Victoires de la Musique seront pour leur part bien représentées cette année : Vianney avec son titre de chanson originale mais aussi l’artiste interprète masculin (Renaud) et féminin (JAIN). Calypso Rose, encore et toujours, complète le tableau puisque la chanteuse trinidadienne a reçu le prix de l’album de musiques du monde.

Dernier élément de comparaison concernant la diversité : très peu d’artistes de cette édition étaient déjà squatteurs les années précédentes. Ils ne sont ainsi que trois à être présents sur l’édition 2017 et 2016 des squatteurs : Jain, Boulevard des Airs, Deluxe. Et aucun des squatteurs 2017 n’étaient dans le classement de 2015.

Comme chaque année, c’est le Printemps de Bourges qui programme le plus de squatteurs. Mais cette première place en absolu ne reflète pas l’originalité et la diversité d’une programmation très riche et dense avec une centaine d’artistes programmés. D’où notre proposition de découvrir le classement des festivals les plus squattés en absolu mais aussi, et surtout, en proportion de la programmation totale.

A ce jeu là, c’est le festival « Live in Tignes », proposé par les Francofolies, qui occupe la première place avec près de la moitié de squatteurs dans sa programmation. C’était également ce festival qui occupait la première place l’an passé. La suite du podium 2017 est occupée par le tout nouveau (première édition) festival normand Green Horse puis Terre du Son.

Le graphique ci-dessus nous permet de découvrir quels artistes se croiseront sur les mêmes festivals cet été. On découvre ainsi que Vianney, notre lauréat 2017, ne partagera quasi aucun festival avec Motivés et Chinese Man, pourtant dans le top 5, alors qu’il se produira dans 9 festivals en commun avec Julien Doré, bien plus bas dans le classement.

La même logique se retrouve également dans la comparaison des programmations entre festivals (graphique ci-dessous). Les Francofolies de la Rochelle et le Printemps de Bourges partagent, comme chaque année, le plus grand nombre d’artistes en commun (17).

Partager cet article
2 commentaires

2 commentaires

Soldièse 21.04.2017

Belle étude !! très intéressant.

Répondre Fermer
Chargement...
Votre commentaire est en cours de modération. Merci
Une erreur est survenue lors de l'envoi de votre commentaire
jjjjj 04.04.2017

A partir de combien de festoches on est squatteur ?

Répondre Fermer
Chargement...
Votre commentaire est en cours de modération. Merci
Une erreur est survenue lors de l'envoi de votre commentaire
Chargement...
Votre commentaire est en cours de modération
Merci
Une erreur est survenue lors de l'envoi de votre commentaire
Playlist - Avril 2017
Toutes les playlists

0:00
0:00
REVENIR
EN HAUT