MENU
En lecture PARTAGER L'ARTICLE
VIDEO

Les Contes du Paris Perché, notre programme de contes musicaux pour Culturebox

Du 30 septembre au 28 octobre 2015, France Télévisions présente Les Contes du Paris Perché, une série musicale de cinq épisodes sur les toits de la capitale, imaginée et produite par nos soins et diffusée sur Culturebox puis sur France 4. Une expérience inédite qui marie les arts du conte, du dessin et de la musique.

Concevoir et filmer des concerts sur les toits de Paris. L’idée est enthousiasmante. Les Contes du Paris Perché vont encore plus loin : au-delà d’une collection de vidéos, c’est bien un site web entièrement dédié au projet qui verra le jour et sur lequel vous pourrez vous balader, de toit en toit.

Vous y retrouverez le récit d’un Paris fantasmé, dont les règles et contours ont été redéfinis. Des contes, des illustrations, une vidéo pour chaque concert : c’est un espace parallèle qui se dévoilera, grâce aux aventures de cinq musiciens imaginées par Nosfell et illustrées par Icinori. Ibeyi, Hindi Zahra, Isaac Delusion, Chapelier Fou et Kid Wise ont ainsi accepté de partager leur univers et de devenir les personnages centraux de ce Paris Perché. Au fil des semaines, vous partirez avec eux à la découverte de ce monde imaginaire.

Diffusé sur Culturebox. Avec la participation du CNC, de la SACEM et de l’ADAMI.

Épisode 1 – Hindi Zahra

Épisode 2 – Chapelier Fou

Épisode 3 – Isaac Delusion

Épisode 4 – Kid Wise

Épisode 5 – Ibeyi

« Ce qui me touche dans ce projet est la volonté de proposer un rendez-vous musical singulier, en laissant libre cours à notre imagination, tant sur le fond que sur la forme. C’est aussi l’idée de mettre en scène des performances musicales, en mutualisant nos envies artistiques. ». Nosfell.

« Apporter notre touche à l’univers créé par Nosfell, mais aussi participer à changer le regard et l’image d’un groupe, fût-ce pour un moment éphémère et presque imaginaire, cela nous motive au plus haut point. » Icinori.

« Quand l’équipe de Sourdoreille est venue vers moi pour me proposer ce projet, j’ai bondi sur l’occasion. Sa transversalité artistique, sa dimension onirique et les possibilités qu’elle offre en termes d’interprétation m’ont séduit ». Chapelier Fou.

Partager cet article
0 commentaire

0 commentaire

Soyez le premier à commenter cet article
Chargement...
Votre commentaire est en cours de modération
Merci
Une erreur est survenue lors de l'envoi de votre commentaire
Playlist - Septembre 2018
Toutes les playlists

0:00
0:00
REVENIR
EN HAUT