MENU
En lecture PARTAGER L'ARTICLE

La Playlist indie #11 (octobre 2016)

Chaque mois, on vous propose de découvrir quelques morceaux indie récemment sortis ou découverts par l’équipe. Avec l’espoir d’alimenter vos propres playlists.

Mass Gothic – A Run

Salement propre pourrait être le slogan de ce nouveau projet de Noel Heroux, ancien leader de Hooray For Earth, qui s’enfonce encore un peu plus dans le pysché sombre. Signé chez Sub Pop, le premier album du groupe a été composé intégralement chez Noel en l’espace de quatre mois. On imagine sans mal une atmosphère festive.

Nicolas Michaux – Etre deux

Rares sont les titres en français dans ces playlists indie. On se rattrape (un peu) ce mois-ci. A moitié puisqu’il s’agit d’un Belge et que seul le refrain est chanté dans la langue de PNL. Nicolas Michaux a grandi en écoutant  Barbara, Ferré, Brassens tout autant que les Kinks, Tom Waits et Leonard Cohen. Un début d’explication de cette synthèse réussie entre la pop indie et la chanson française.

Starwalker – Radio

Pas vraiment indie vu le CV des deux membres de ce nouveau duo franco-islandais (Jean Benoit Dunckel d’Air et Bardi Johannsonn de Bang Gand et du génial Lady  & Bird). Ultra rétro et mélancolique, la musique de Starwalker nous ramène au début de la french touch avec un zeste de ballade pop.

Imarhan – Tarha Tadagh

Protégés des Tinariwen, les touaregs d’Imarhan perpétuent et renouvellent la tradition du blues d’Afrique du Nord. Sur une musique lancinante, lourde et parfois psyché, Imarhan chante la vie d’une génération pleine d’espoir et de rêves mais coincée dans ce désert entre l’Algérie et le Mali.

Trace – Low

Influencée par Lykke Li, James Blake et Drake, cette fille d’une pop star vietnamienne vivant aux USA commence à se faire connaitre avec sa musique aux recettes on ne peut plus efficaces, notamment grâce à un remix d’Odesza. Trace, c’est typiquement la musique sur le fil du rasoir. Celle qu’on va trouver surfaite et commerciale tout en lui accordant une place de choix dans notre liste d’écoute.

Moses Sumney – Everlasting Sigh

Déjà repéré en 2014 aux Trans Musicales, le Californien pourrait être l’une sensation de 2017 avec la sortie de son premier album à venir.  Sa folk barrée et bouclée aux teintes très soul nous rappelle le meilleur de Sujan Stevens, Tunng ou même Devotchka.

Lucy Dacus – I Don’t Wanna Be Funny Anymore

Premières parties de Daughter, Kurt Vile et Julien Baker, passages au SXSW et à Lollapalooza : joli CV pour une jeune fille de 20 ans. Surtout lorsque tout ça se passe en moins d’un an. Il faut dire que si la musique de Lucy Dacus ne révolutionne rien, chaque composition semble lui venir des tripes et se présente à nous comme une évidence.

Lina Tullgren – Grace

Du haut de ses 900 fans Facebook, Lina trace tranquillement sa route et sa discographie folk. Patiente et discrète, elle court plus après la perfection que le succès. A l’image de ce titre « Grace » qu’elle a joué pendant des années sous un autre nom pour la réarranger, changer les paroles et n’en garder que la substantifique moelle.

Lewis Del Mar – Painting (Masterpiece)

Après le carton en ligne de leur premier single en 2015, le duo new-yorkais confirme l’essai avec un premier album éponyme sorti il y a quelques semaines. Leur pop se durcit un peu et nous rappelle les débuts de nos chéris Cold War Kids.

Kagoule – Magnified

Le trio de Nottingham est de retour après l’excellent Urth (enregistré en deux semaines mais mixé en trois mois). Pas encore d’album mais ce titre qui présage d’un très bon rock abrasif, comme à la belle époque des années 90.

Partager cet article
0 commentaire

0 commentaire

Soyez le premier à commenter cet article
Chargement...
Votre commentaire est en cours de modération
Merci
Une erreur est survenue lors de l'envoi de votre commentaire
Playlist - Janvier 2017
Toutes les playlists

0:00
0:00
REVENIR
EN HAUT