MENU
En lecture PARTAGER L'ARTICLE
VIDEO

Jeff Mills x Emile Parisien dans notre collection Variations [1/5]

Variations, ou l’idée un peu folle de rassembler sur scène et de filmer, bien sûr, des producteurs/trices électro et des instrumentistes qui ne se connaissent pas. C’est le point de départ de cette collection, que nous avons imaginée en co-production avec la Compagnie des Indes et Culturebox, qui en diffuse le premier épisode aujourd’hui. Pendant cinq semaines, vous pourrez découvrir, ici, cinq duos d’artistes qui ont bien voulu relever le défi. Librement inspirés d’un répertoire que nous leur avons soumis, ils vont, pendant une demie heure, s’en inspirer, mais aussi et surtout le détricoter, le brusquer, lui donner un nouvel élan à quatre mains. Pour inaugurer ce projet, nous avons choisi Jeff Mills, père de la techno, que nous avons associé au saxophoniste soprano Emile Parisien. Ensemble, ils s’attaquent au monument John Coltrane. On vous en dit plus un peu plus bas.

Pourquoi ce duo ?

Orienter un duo d’artistes vers John Coltrane s’est décidé de façon tout à fait naturelle tant le caractère expérimental de notre série correspond à son univers artistique. Il fut un véritable explorateur musical, avec toujours cette volonté d’étendre la sphère de son langage. « J’ai réalisé qu’on doit considérer ce qui a été fait avant, et le voir sous une nouvelle lumière », disait-il. Des propos qui résument parfaitement la philosophie de Variations.

L’idée d’inviter Jeff Mills dans Variations nous est venue immédiatement. On ne va pas vous refaire toute la biographie de The Wizard, vous connaissez le personnage : père de la techno made in Detroit, génie des platines qu’il utilise comme un véritable instrument, performer boulimique porté par un appétit féroce de projets à la croisée des chemins. C’est pour nous une énorme fierté de l’avoir convaincu de participer à Variations. Ajouter de nouveaux modes d’expressions et imaginer sa musique comme une recherche personnelle presque mystique : voilà ce qui semble rapprocher Mills et Coltrane.

D’un point de vue instrumental, qui dit Coltrane dit forcément saxophone et improvisation. Un aperçu du paysage jazz hexagonal nous a vite convaincus de solliciter Emile Parisien, dont la brochette de récompenses sur la cheminée témoigne d’une reconnaissance de ses pairs. A 34 ans, Emile manifeste à travers ses divers projets une envie de s’émanciper d’une perception classique du jazz, principalement en ne favorisant aucune formule (sidemen, solo, quartet etc…) et en explorant son instrument pour se positionner comme un saxophoniste résolument moderne.

Cet épisode de Variations sonne donc comme une aventure musicale où priment improvisation aux accents expressionnistes et free jazz. Une collaboration qui pourrait en amener d’autres, tant la complicité entre les deux artistes s’est affirmée au cours des répétitions et lors du tournage.

Prochain épisode de Variations, mardi 22 novembre : Chloé x Vassilena Serafimova, librement inspirées de l’univers de Steve Reich.
Variations est un projet soutenu par le CNC – Centre National de cinématographie, l’ADAMI et la SACEM.

JeffxEmile2

Partager cet article
0 commentaire

0 commentaire

Soyez le premier à commenter cet article
Chargement...
Votre commentaire est en cours de modération
Merci
Une erreur est survenue lors de l'envoi de votre commentaire
Playlist - Septembre 2018
Toutes les playlists

0:00
0:00
REVENIR
EN HAUT