MENU
En lecture PARTAGER L'ARTICLE

Interr-Ference alias I-F, roublard intergalactique

Une casquette vissée sur la tête, et de nombreuses autres dans sa carrière : DJ, producteur, passionné de radio, le Hollandais I-F est une figure intrigante de la scène underground. Amateur de techno et d’italo disco, son histoire est celle d’un homme qui a dédié sa vie à la musique. Et comme il est altruiste, il a toujours su en faire profiter.

Projetez-vous à La Haye au début des années 90. Cherchez un squat, des acides et de la musique (très) amplifiée. Peut-être y trouverez vous I-F alias Interr-Ference, en train de sympathiser avec les membres de Bunker Records [le label du fantasque Guy Tavares, qui a sorti des disques de Legowelt et Unit Moebius. On vous conseille de voir l’improbable et super reportage de Vice là-dessus] en écoutant des musiques expérimentales violentes et plus ou moins acides. Suivez-le. Il partira sans doute dans un de ses repères diffuser sur les ondes de sa radio pirate.

I-F-3

Voilà toute l’ambiguité du personnage, portant un amour inconditionnel à toutes les musiques électroniques. De son goût pour la diversité et sa connaissance musicale ont émergé une mission : faire découvrir au monde cette musique. Par quels biais ? Des émissions radio, sa plus grande passion, mais aussi en tant que DJ dans des soirées ou en tant que producteur, en solo ou dans des groupes. Ses performances live hyperactives suppriment toute forme d’insensibilité.


I-F – Space Invaders Are Smoking Grass

De CBS à Intergalactic FM

Au début des années 2000, il lance sa station radio CBS (Cybernetic Broadcasting System) avec son ami Intergalactic Gary. Une richesse musicale extraordinaire en émane, jusqu’à sa fermeture en 2008. Dans une interview pour Resident Advisor, il dresse un bilan de CBS. Il explique avoir réussi à créer une communauté autour de cette radio : « CBS a très, très bien fait son travail ». Mais cet ovni n’a pas su se connecter avec d’autres communautés, et ne pouvait plus s’étendre. Après sa fermeture, il rejoint Intergalactic FM, une radio en ligne proposant plusieurs chaînes, classées par genres. De l’italo disco (on reconnaît la patte de I-F) à l’électro, en passant par la house, l’ambient, et les musiques expérimentales, leur force est de faire découvrir un large panel de musiques électroniques, 24/7.


I-F – Energy Vampire

I-F réussit donc la transition, en partant de radios pirates, pour arriver à la web-radio. Il indique vouloir tirer profit des nouvelles technologies pour continuer à diffuser. Pourtant, comme il le rappelle, les gens n’ont pas besoin d’une web-radio, car sur internet, tout est accessible très facilement. Si les gens continuent à l’écouter, c’est qu’il y a quelque chose d’autre, comme pour CBS. La magie de la radio, couplée au talent d’I-F et à l’éclectisme d’Intergalactic FM, offre à l’auditeur une façon d’appréhender la musique autrement. On découvre des morceaux rares, et qui nous sont d’une certaine façon imposés. La radio donne ce cadre, dans lequel le DJ déniche et restitue la musique. Le tout est de captiver l’auditeur, l’intéresser plus qu’un simple moteur de recherche nous mettant froidement à disposition une masse musicale impossible à digérer.

Des productions éparses

Mis à part son hymne Space Invaders Are Smoking Grass, qu’a-t-il produit ? Beaucoup d’acid, notamment sous son alias, Beverly Hills 808303. Mais il a aussi produit avec son groupe – mythique pour beaucoup de passionnés – Unit Moebius, une sorte de réponse européenne à Underground Resistance. Radical, hardcore, acid, indé. Il était composé de Guy Tavares, Jan Duivenvoorden, Menno Van Os, Richard Van Den Bogaert et lui même. Il en est sorti un large panel d’acid house lo-fi, et de techno industrielle, en passant par de la techno teintée de funk, et plus ou moins minimaliste.

I-F

Ce qui les caractérise le plus, c’est leur côté « cheap », que l’on peut résumer en disant qu’ils ont enregistré leurs sept premiers albums sur un enregistreur cassette presque cassé. Le manque de moyens techniques n’a pourtant pas arrêté I-F à ses débuts, et il produira jusqu’en 2003. Quand on lui demande si il compte se relancer dans la production, on obtient la réponse d’un homme simple : « on vient de construire un studio avec Guy, et on va sûrement jammer ». Depuis 11 ans, il attend donc seulement un jam ?


Unit Moebius – Zipper

Soyez à l’affut. A la moindre occasion, écoutez-le s’exprimer. Avec ses mots, ou avec sa musique, il a encore beaucoup de choses à raconter.

Partager cet article
0 commentaire

0 commentaire

Soyez le premier à commenter cet article
Chargement...
Votre commentaire est en cours de modération
Merci
Une erreur est survenue lors de l'envoi de votre commentaire
Playlist - Juillet 2018
Toutes les playlists

0:00
0:00
REVENIR
EN HAUT