MENU
En lecture PARTAGER L'ARTICLE

De nouvelles pistes pour booker son groupe

Il est parfois chose ardue voire impossible pour un groupe de choisir ses destinations de concerts quand il ne dispose que de peu de visibilité médiatique. Des petits malins bien débrouillards utilisent les réseaux sociaux comme alternative. Nous avons discuté avec le MC Alix, du collectif de hip-hop Odezenne qui crée les « Odezenne à la demande » afin de se produire dans des villes où ils ne sont pas bookés mais très atttendus. Et, ça marche. Témoignage.
Quelles sont les raisons pour lesquelles Odezenne a décidé de développer ce concept ?Lors de l’annonce de nos dates, notre public se plaignait que l’on ne passait pas dans sa ville. Des noms revenaient souvent : Lille, Lyon, Toulouse. Au début, on leur disait juste : « parle plus de nous, et peut-être qu’un jour ça arrivera aux oreilles des programmateurs de salles ». Ce que les gens ne semblent pas comprendre, c’est qu’on ne choisit pas les villes de notre tournée. On ne passe en télé ou sur les radios nationales, on n’a aucune visibilité, juste des coups de coeur isolés. Tout est essentiellement passé par le bouche à oreille.Donc un dimanche soir on est rentré, et on a eu l’idée de changer un peu les règles du jeu : on a posté 3 évènements pour Toulouse, Lyon et Lille, mais sans lieu, sans prix, ni date précise. On a lâché ça à nos fans un peu pour les mettre devant le fait accompli. Du genre « ah ouai vous dites qu’il y a du monde dans vos villes qui nous attendent, bah c’est ce qu’on va voir, la balle est dans votre camp ».Quarante minutes après, y avait déjà dix-mille invités et plus de trois-cent particpants dans chacune de ces villes. Après d’autres se rajoutaient, des programmateurs se mettaient en relation avec notre booker. Tout ça parce que les gens jouaient le jeu des « Odezenne à la demande ».

Vous procédez sur Facebook ? 

Oui, c’est simple, tu choisis ta ville, tu participes à l’évènement et tu y invites des amis. Ça prend, à tout casser, cinq minutes. La liste gonfle, le nombre de participants aussi. Je ne sais pas exactement comment mais ça arrive aux oreilles des organisateurs, des associations, des producteurs. La plupart du temps, ils aiment tous la démarche.

Il y a des coins où Odezenne marche très bien ?

Je crois oui, Bordeaux bien sûr, Lyon, Lille, Toulouse et Paris. Mais, je dois aussi parler de la Suisse. C’est assez malade. À Lausanne, hier c’était complet, on refusait des gens alors que le billet était a vingt balles. On a joué 1h30, on avait même plus de morceaux à la fin ! Et puis Bruxelles aussi, un concert de fou, on a eu un putain d’article le lendemain dans le grand quotidien belge. Je crois que ça a d’ailleurs joué sur notre programmation au Festival de Dour. Enfin, c’est juste dingue.

Vous avez d’autres soutiens extérieurs que le public ?

« Odezenne à la demande », finalement, c’est un moyen pour nous de travailler en plus étroite collaboration avec notre booker Base production. Ça facilite le travail d’équipe. Nous on mets de l’huile sur le feu c’est tout, lui il fait attention à ce qu’on ne se brûle pas, que les dates s’enchaînent et que le tour se passe bien. Il y a des salles qui nous aident aussi, le Krakatoa (à Mérignac) est derrière nous. Il ont encore payé nos affiches, ils sont là si on a besoin de conseils ou de résidences. Et puis le Moulin de Brainans nous a accueilli aussi pour une résidence dans le Jura. On a un genre d’organisation indépendante de bonne volonté et de motivés avec au centre, notre label Universeul. Si on a fait ça à la base, c’est juste qu’on voulait pas attendre encore un an + un album pour avoir le droit d’aller jouer dans ces villes. On a pas de temps à perdre.

Des villes sont d’ailleurs des « Odezenne à la demande » encore actifs, comme Nantes (31 mai), Marseille (1er juin), Grenoble (1er juin), Nancy (10 juin), Rouen (31 mai), Tours (31 mai), Bordeaux (31 mai), Rennes (1er juin) et Caen (1er juin).

Partager cet article
0 commentaire

0 commentaire

Soyez le premier à commenter cet article
Chargement...
Votre commentaire est en cours de modération
Merci
Une erreur est survenue lors de l'envoi de votre commentaire
Playlist - Septembre 2018
Toutes les playlists

0:00
0:00
REVENIR
EN HAUT