MENU
En lecture PARTAGER L'ARTICLE

Cage the Elephant, oh my god ! (Transmusicales 2008)

Venir d'une communauté ultra-religieuse, au fin fond du trou du cul du Kentucky. Et malgré tout ça, écouter Hendrix et Page à 10 ans...

Venir d’une communauté ultra-religieuse, au fin fond du trou du cul du Kentucky. Et malgré tout ça, écouter Hendrix et Page à 10 ans, faire un doigt à papa-maman, et devenir Rock’n’Roll. Telle est l’histoire de Cage The Elephant.

A peine arrivé en Europe et goûté à l’ambiance houblonnée des Trans, le quintet nous a flanquée une gentille fessée sur scène, grâce à ce rock parfois fiévreux, très bien écrit, avec au moins cinq-six tubes en puissance dans leurs cartables d’ex-lycéens.

Leurs familles avaleraient leur l’hostie de travers si elles devaient tomber sur nos deux lives, captés avec notre caméra sur les lieux de l’offense faite à Jésus, le jeudi 4 décembre à Rennes.

Partager cet article
2 commentaires

2 commentaires

Alban 17.12.2008

c’est effectivement un très bon groupe (sur scène comme sur disque). Il y a notamment quelques titres un peu moins punchy sur l’album ou on voit bien que les gamins ont un peu de talent…

Répondre Fermer
Chargement...
Votre commentaire est en cours de modération. Merci
Une erreur est survenue lors de l'envoi de votre commentaire
ancha 17.12.2008

Le chanteur me fait penser au héros de Elephant de Gus Van Sant.
Une tête d’ange, mais le blondinet cache quelque chose de bien péchu sur scène!
J’ai hâte de les voir en concert. Affaire à suivre…

Répondre Fermer
Chargement...
Votre commentaire est en cours de modération. Merci
Une erreur est survenue lors de l'envoi de votre commentaire
Chargement...
Votre commentaire est en cours de modération
Merci
Une erreur est survenue lors de l'envoi de votre commentaire
La Sourdoreille Ultime
Toutes les playlists

0:00
0:00
REVENIR
EN HAUT