MENU
En lecture PARTAGER L'ARTICLE

A 74 ans, Paul Simon a toutes ses dents et son talent

Paul qui ? Paul Simon, pour les profanes, c’est la moitié de Simon & Garfunkel, duo folk / pop américain dont vous avez une chance sur sept millions de n’avoir jamais entendu le moindre morceau. Le groupe superstar a eu ses fastes années dans les 60’s avec des tubes comme « The Sound of Silence », « Mrs. Robinson », « Cecilia » ou « El Condor Pasa » qui se sont hissé tout en haut des charts et ont attisé la flamme libertaire d’une génération de hippies. Le duo participera notamment au « Summer of Love » avec une programmation au festival international de la pop de Monterey en 1967 (mais si… ce genre de moments de l’histoire que tu détestes avoir loupé).

Simon_And_Garfunkel

Après s’être pris le chou pendant plus de 10 ans, partagé les mêmes chambres d’hôtel et les tourbus du monde entier, ils se séparent. Bah oui, live is life. Arthur Garfunkel et Paul Simon volent alors de leurs propres ailes, même si la carrière solo sourira plus à Simon qu’a Garfunkel.

Depuis le début des années 70 jusqu’à aujourd’hui, Paul Simon sortira douze albums dont son plus grand succès solo, Graceland en 1986. Son attirance vers l’Afrique, le funk et son désintérêt pour le rock se font sentir dans des morceaux en majorité très bien sentis malgré quelques écarts particulièrement niais. Mais Simon fera de la musique easy listening une musique qui peut ne pas être bêtasse.

Ses nombreuses références et influences toucheront des générations actuelles d’artistes de la pop à la musique électronique. On trouve notamment plusieurs remix et édits d’artistes talentueux comme Âme, duo berlinois, qui a remixé « Diamonds On The Soles Of Her Shoes » (2013) ou le groupe d’indie electro pop australien Flight Facilities qui a fait un edit de « You can call me Al » (2013).

Let’s get straight to the point, comme ils disent les Américains. Le treizième album de Paul Simon, Stranger To Stranger, sortira le 3 juin et pourrait être selon ses dires à NPR« le dernier, ou au moins avant un moment ». A 74 ans, Paul est certes toujours playlisté dans tous les supermarchés et les soirées de retrouvailles de copains de fac qui ne s’apprécient plus, suite à sa décennie de superstar avec Garfunkel, mais il a surtout réussi le pari de se renouveler avec les années. Le premier extrait du nouvel album a été mis en écoute, il s’appelle « The Werewolf » (Le Loup-Garou) et on vous le conseille vivement. Entre spoken word, déclamations à la Xavier Rudd, subtils jeux de percussions et rares éléments d’instrumentation, on s’est surpris à se plaire à redécouvrir Paul Simon. L’oserez vous ?

Crédit photo : Myrna Suarez

Partager cet article
0 commentaire

0 commentaire

Soyez le premier à commenter cet article
Chargement...
Votre commentaire est en cours de modération
Merci
Une erreur est survenue lors de l'envoi de votre commentaire
La Sourdoreille Ultime
Toutes les playlists

0:00
0:00
REVENIR
EN HAUT