MENU
En lecture PARTAGER L'ARTICLE

Vivre Dour sans musique, est-ce possible ?

Parce qu’un énième article dans lequel un média vous donne son avis sur sa petite sélection dans la prog de Dour vous filerait de l’urticaire, on a décidé à l’unanimité d’épargner votre santé. Certains nous traiteront de branleurs, d’autres d’être dans une posture, mais les vrais sauront que Dour est un monde en soi, et qu’on pourrait en parler des heures, sans même évoquer la musique. Florilège des activités extra-musicales du meilleur festival belge.

Colruyt, au carrefour de la soif

Si la première étape d’un festival équivaut souvent à localiser sa place de camping, les habitués de Dour savent qu’il faut surtout diviser son équipe en deux : l’une pour la 2 secondes (d’installe), l’autre pour la 8 heures (de dégomme). Ainsi, le Colruyt, chaîne de supermarchés belge fondée par Franz Colruyt, issue d’une multinationale familiale belge de la grande distribution, fait office d’institution annuelle du périple. Par chance, le festival met en place un système de navettes du camping au supermarché. Vous pouvez donc passer votre festival à faire des allers retours… pour vous acheter des fruits et des légumes.

eiland zwerfvuil-003

Trésors perdus

On évitera la blague aussi vaseuse que millénaire sur la dignité perdue en festival, elle n’amuse plus que la section commentaires du Parisien. Non, on vous conseille plutôt de passer au point des objets perdus… ou trouvés. Vous y découvrirez tout ce qu’un festival peut receler de trésors numériques, opticiens, ou financiers. C’est déjà une idée de shooting pour le photographe en herbe que vous êtes. Et si personne ne vous autorise à jeter un œil, vous n’avez pas tout perdu. Vous rencontrerez peut-être une gamme de gens peu ordinaires : celle qui a oublié de regarder dans sa poche arrière. Foncez au stand info de la Loterie Nationale sur le site des concerts. Et à partir du lundi 15.07, les objets trouvés seront déposés à la Commune de Dour.

dour

La légende du Lavomatic

Vous n’imaginez pas le nombre d’articles, de playlists thématiques, de captations de concerts et de sessions, d’interviews de programmateurs et d’artistes, de reportages in situ, de critiques plus ou moins rock, et de tribunes qui sont annuellement écrits, et ce dans au moins 5 ou 6 langues, au sujet de Dour. Tout ça alors qu’en fait, depuis le début, alors que c’était sous nos yeux pourtant grands et ébahis mais il faut croire qu’ils sont voilés ou cachés par une forme de déni, tout ça donc, reprenons oui, tout ça donc alors que le seul lieu qui vaille vraiment la peine qu’on se déplace dans ce bled est un Lavomatic mythique dans lequel le peuple de Dour vient se doucher pour éviter les queues du camping public, et entrer dans la légende.

2013 Dour Festival - Day 2 - © 2013 Je?ro?me Renaud

Camping Shop

Tentes, matelas, chaises, lampes, sacs de couchage, Ecocup, papier, chaussettes, Dour tient à son rôle d’épicier dans son village (pardon sa métropole) éphémère. Car qui a déjà vécu une édition du festival en pleine canicule ou dans un mètre de boue, grâce à la pluie diluvienne qui frappe 1 an sur 3 sait qu’il faut prendre quelques dispositions. Pourtant si le festivalier pense souvent passer au Colruyt, force est de constater qu’il oublie souvent son k-way… et parfois même l’emplacement de sa tente. Dispo en précommande, il est pas beau le turfu ?

Laetitia-Solimando-1600x1067 ©-

Visite du parc éolien

Depuis 2018, Dour a changé d’endroit. C’est désormais sur le parc éolien de Dour que les 230.000 festivaliers s’en vont fouler la terre du milieu. Avouez qu’après avoir poncé un site de festival connu sous le nom de La Plaine de la Machine à Feu, il y a de quoi respirer un peu. Plus aérien comme état d’esprit, on a moins l’impression de prendre un ticket direction l’Enfer de la poussière. L’orga tient à préciser d’ailleurs que deux des éoliennes ont été financées par des citoyens dourois (et non Dourréééé) et rappelle son historique implication locale. On fait un test : qui dans l’assemblée connaissait la ville avant le festival ?

Dour-2018-Drone-©-Mathieu-Drouet-2-DJI_0690-1600x1198

La piscine « naturelle » de Dour

Tout bon Dour operator (ahahah) vous dira que la piscine naturelle de Dour est le must see de votre off de festival. Ce belvédère est le premier dans son genre en Belgique. Attention, accrochez vous, l’eau est filtrée par un biofiltre et l’étang est composé de plusieurs couches de roche. Ce genre de filtrage naturel et épicé mamène. Et puisqu’une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, la piscine est publique et ouverte à tous. Dour, premier sur la transition écologique hardchlore. On en profite pour vous montrer cette session qu’on a tournée en 2019 avec le groupe Altin Gün.

On se retrouve dans tout le week-end en terre belge pour vous montrer nos vidéos. En attendant, retrouvez tout le programme du week-end, le vrai, avec de la musique et tout : ici.

Crédits photo en une © Caroline Coolen, le Lavomatic par Jerome Renaud, le Camping market par Laetitia Solimando, puis le parc éolien par Mathieu Drouet

Partager cet article
0 commentaire

0 commentaire

Soyez le premier à commenter cet article
Chargement...
Votre commentaire est en cours de modération
Merci
Une erreur est survenue lors de l'envoi de votre commentaire
La Sourdoreille Ultime
Toutes les playlists

0:00
0:00
REVENIR
EN HAUT