MENU
En lecture PARTAGER L'ARTICLE

Télérama dresse son bilan des festivals d’été

C’est une tradition de rentrée pour Télérama de dresser son bilan des festivals d’été dans une jolie et claire infographie. On vous laisse la découvrir et on vous commente ce qu’il s’est passé pendant cet été de tous les délices.

Télérama

Fréquentation par festival

On y apprend notamment que la plupart des gros festivals ont réussi leur pari d’augmenter la fréquentation. Des Vieilles Charrues (grâce notamment à une programmation qui a cette année fait taire beaucoup de haters) au Hellfest en passant par les Francos, il n’y a que les Eurockéennes qui semblent avoir échoué dans cet exercice malgré une édition complète. On peut expliquer ça par le retour au festival sur 3 jours (contre l’essai de 4 en 2013) et l’engouement autour l’anniversaire des 25 ans en 2013. La plus grande chute de fréquentation s’opère du côté de Brest (- 50%) (malgré l’anniversaire des 20 ans), dont Télérama indique qu’il ne faut pas en tenir trop rigueur car « la jauge de ce festival techno varie considérablement d’une année sur l’autre en fonction de nombre de manifestions gratuites qui sont associées à la nuit principale. La pluie a certes empêché de fêter dignement cet anniversaire, mais avec 12 000 spectateurs le samedi, Astropolis tient son rang ». En effet, on est assez sceptique sur ce point. Les Charrues, Solidays et Hellfest s’installent définitivement comme les rendez-vous immanquable de l’été.

Si la fréquentation générale a globalement augmenté, Télérama lui donne un nom : Stromae. Et oui, à chaque fois qu’il est là, le festival tape son record.

Du côté des petits festivals, ça se présente plutôt bien aussi. Trente-six d’entre eux dépassaient en 2013 la barre des 15.000 participants, ils sont aujourd’hui 46. Mention spéciale à Baleapop qui a dépassé les 10.000 cette année.

Squatteurs

Suivant la logique de notre classement des squatteurs de festivals en 2014 (de février 2014), l’été n’a pas fait défaut à ces artistes programmés partout. Fauve (15 dates), M (12 dates), Stromae, Casseur Flowteurs, Salut C’est Cool et François & The Atlas Mountains (11 dates) occupent les trois premières places du classement.

Fréquentation globale

Satisfaction pour les acteurs du secteur du spectacle vivant : malgré une météo capricieuse, tout le monde était dehors pendant l’été. De 2,2 millions de festivaliers en 2013, on est passé à plus de 2,7 millions, une progression plus importante (+518.200) que celle entre l’été 2012 à 2013 (+ 136.200).

Prix des billets

Comme à son habitude, le Hellfest conserve la place du billet le plus cher (79€ contre 75 en 2013), la fréquentation étant toujours importante chez ce public plus âgé et donc plus aisé qu’à un festival électro, par exemple. Et vu la programmation que l’événement s’est payée cette année (Black Sabbath, Iron Maiden, Aerosmith…), les places n’ont pas mis longtemps à partir. Le prix du billet moyen reste de 38€ en moyenne (une baisse de 80 centimes, soit le prix d’une Maximator à 11° chez l’épicier le plus proche) et le billet le moins cher revient au festival Les Nuits Secrètes (10€) contre Le Jardin du Michel en 2013 (25€).

Enfin, l’article propose aussi un intéressant paragraphe intitulé « Le poids des tourneurs » traitant de l’uniformisation des programmation de festivals devant les catalogues et la technique de « packaging » des tourneurs.

Partager cet article
0 commentaire

0 commentaire

Soyez le premier à commenter cet article
Chargement...
Votre commentaire est en cours de modération
Merci
Une erreur est survenue lors de l'envoi de votre commentaire
La Sourdoreille Ultime
Toutes les playlists

0:00
0:00
REVENIR
EN HAUT