MENU
En lecture PARTAGER L'ARTICLE

Mots d’amour choisis sur La Maison Tellier

La Maison Tellier est en tournée afin de promouvoir son dernier album, Primitifs modernes, sorti le 22 mars dernier. Ça tombe bien, le groupe fournit depuis ses débuts la playlist idéale de vos printemps et étés. Et nous, on avait quelque chose à leur dire, quelques mots d’amour. Parce qu’au fond, on a tous mérité une vie si douce.

La Maison Tellier, c’est le rock français dont on a besoin : intelligent sans être prétentieux, viril et tendre, exigeant mais accessible, élégant et généreux.

En road trip estival fenêtres ouvertes et musique tonitruante, à rêver d’évasion sur « Cinq est le numéro parfait » ; en soirée, quand dès les premières notes de « Primitifs modernes », « Beautiful again » ou « Sur un volcan », vos invités, un brin imbibés, ressentent le besoin irrépressible de se trémousser, de danser, de basculer les épaules, dessiner de leurs hanches des figures elliptiques ; ou encore seul, chez soi, pour dire merde au printemps qui tente de faire percer les rayons de son soleil dans votre séjour, avec « Garçon manqué » ou « Prison d’Eden ».

C’est ça, la Maison Tellier, du dionysiaque, au sens nietzschéen du terme, c’est-à-dire le sentiment de ne faire qu’un par son corps avec la chanson écoutée et, par extension, avec le monde entier. Le fougueux, le sensitif, ce qu’il y a de plus brut et de plus primal, mais une piste sur deux seulement. Le printemps, l’euphorie puis, paf, d’un coup l’hiver et la tentation du spleen.

La Maison Tellier, c’est une porte ouverte sur un jardin d’été ; une autre sur un salon avec en son centre le foyer. C’est en chaque saison une invitation au réconfort et à la chaleur humaine, de la part des cuivres et de la caverneuse tendre voix d’Helmut Tellier, notamment.

Sa richesse est dans sa complexité, l’écoute approfondie de La Maison Tellier donne toujours l’impression d’un départ de danse avorté, chaque chanson euphorisante voyant ses efforts anéantis par la suivante ou par elle-même. Sorte de « Don’t stop me now » interrompu. C’est dire combien Avalanche était un nom d’album si approprié. Dansez, petit bout de chair et en même temps écoutez le cœur rongé par le spleen.

Mais La Maison Tellier, ce n’est pas qu’une adresse au corps et à la sensibilité. Car lorsque l’on prête attention aux paroles, c’est l’esprit qui est alors touché. Une émotion d’un autre type survient, plus intellectuelle, moins sensible. Et quelques larmes, éventuellement, pour un grotesque poulet du dimanche, la porte définitivement fermée de notre jardin d’été.

Elles sont toujours assez tristes, en fait, les paroles de la Maison Tellier. Mais là aussi, c’est un départ de spleen avorté. Parce que l’instrumentation porte en elle un élan vital contre lequel les paroles ne peuvent rien. On a beau les écouter et les écouter sincèrement, les appels de la mélancolie, les portraits d’hommes en ruines, c’est bien la joie du simple fait de vivre qui l’emporte. Haut, bas, fragile, qui pourrait accabler si n’existait le sourire qu’impriment les cuivres sur notre visage. La vie est douce et oui, c’est mérité.

C’est bien le rock français qui nous manquait, ou plutôt la poésie qui nous manquait. On en avait presque oublié le but, en fait, de la poésie : traquer sans relâche la beauté là où elle se cache. Ils l’ont trouvé, ou plutôt on la trouve, grâce à eux, que ce soit dans nos pieds qui un instant quittent le sol au rythme de leurs chansons, ou dans nos réflexions qui pour un long moment les habitent.

Alors, à quoi bon les sorts qu’ils nous jettent, si on les jette ? Ecoutez ou ne cessez d’écouter La Maison Tellier, laissez-les vous emporter, comme une avalanche.

Vous pourrez retrouver le groupe ce soir, mercredi 25 mai au Trianon.

Partager cet article
1 commentaire

1 commentaire

Emmanuel 17.05.2019

Merci pour l’article qui rend un hommage bien mérité à ce groupe qui mérite plus de reconnaissance dans le paysage du rock français. Yannick le chanteur donne de son temps bénévolement pour promouvoir la culture dans un centre d’hébergement (allez voir projet des liens lancé par Dominique A). Super groupe et des mecs de valeurs.

Répondre Fermer
Chargement...
Votre commentaire est en cours de modération. Merci
Une erreur est survenue lors de l'envoi de votre commentaire
Chargement...
Votre commentaire est en cours de modération
Merci
Une erreur est survenue lors de l'envoi de votre commentaire
La Sourdoreille Ultime
Toutes les playlists

0:00
0:00
REVENIR
EN HAUT