MENU
En lecture PARTAGER L'ARTICLE

Quand The Growlers défie la pop

The Growlers n’est pas un nouveau groupe au sein de la scène californienne avec ses 4 albums et nombreux EPs. S’il est difficile de les comparer à ceux que tous ont en bouche dès qu’il s’agit de parler de « psyché », de Thee Oh Sees à Ty Segall, c’est que les membres des Growlers ont institué une musique plus légère et lounge qu’on pourrait par exemple rapprocher des Allah-Las.

Jusque-là les Growlers étaient donc plutôt connus pour leurs réputations faites de désinvolture et d’indolence. Leur son se caractérisait par un style romantico-surf à tendance manouche (qu’ils ont d’ailleurs appelé le Beach Goth). Vidéos de mauvaise qualité, sessions de surf filmées, costumes de mariachis, cheveux longs et moustaches ont fait dès lors étal de leur coolittude. Mais on se rappelle la sortie de leur dernier album, assez controversé : Chinese Fountain. À l’époque, de nombreux fans avaient déploré le son devenu mid-fi et l’aspect trop produit, contrastant avec leurs origines underground et lo-fi. N’en déplaise à certains, la voix singulière de Brooks Nielsen revient deux ans après avec City Club, un opus encore plus produit, à des années lumières de ce que l’on connaissait d’eux.

Ce nouvel album est à paraître le 30 septembre prochain chez Cult Records qui n’est autre que label du frontman des Strokes, Julian Casablancas. En est extrait le single du même nom qui est, certes, une énième chanson d’amour du groupe mais dont l’instru fait la différence. On y retrouve l’univers sonore bariolé qu’on leur connaît si bien mais celui-ci s’allie à des influences afropunk, disco et groovy. Synthé et rythme dansant… On s’imagine déjà dans un clip avec des néons vifs aux plafonds d’un dive bar à la déco rétro décadente.

 

Partager cet article
0 commentaire

0 commentaire

Soyez le premier à commenter cet article
Chargement...
Votre commentaire est en cours de modération
Merci
Une erreur est survenue lors de l'envoi de votre commentaire
La Sourdoreille Ultime
Toutes les playlists

0:00
0:00
REVENIR
EN HAUT