MENU
En lecture PARTAGER L'ARTICLE

Paris’Click est vraiment un collectif de barjots

Albums, vidéos, cascades, dessins, performances dans des catacombes.

Paris’Click est né en 2011. Au départ, c’est simplement un groupe de musique fondé par la harpiste Ophélia Grimm et le compositeur Jérémy Lecoq. Progressivement, le projet s’étend à de nombreux domaines : la  comédie, le dessin, la photographie, la danse, le jonglage, le maquillage, la coiffure, la réalisation vidéo, le graphisme. C’est aujourd’hui un groupe pluridisciplinaire qui organise des performances dans des lieux insolites (sous les ponts, sur les toits, dans les catacombes…).

Le collectif est à l’origine de 3 vidéos : Genesis (publiée en mars 2013) d’intérêt assez faible, puis The Cold Song, un opéra-rock du Roi Arthur bien plus foufou que celui de Mozart (publiée en janvier 2014). La nouvelle lubie du crew parigot s’appelle Trash Me If You Can, une vidéo filmée à la GoPro, perchée sur un des cascadeurs du groupe, avec des incrustations graphiques façon Google glass. Le texte se veut une critique de la société moderne.

La vidéo, une fuite en avant est justifiée comme ceci : « Parce qu’on est trop nombreux sur terre… Parce que le monde peut sembler courir à sa perte… Parce qu’on n’en peut plus de la pollution sonore, visuelle, matérielle, virtuelle. Parce qu’on n’est pas des ordures bonnes à jeter, ou des pantins sans âme. Il faut résister… ou bien s’enfuir, et braver les interdits. Réveillez-vous ! »

Pas conseillée pour les acrophobes, la vidéo est vertigineuse et assez rapide.

Partager cet article
0 commentaire

0 commentaire

Soyez le premier à commenter cet article
Chargement...
Votre commentaire est en cours de modération
Merci
Une erreur est survenue lors de l'envoi de votre commentaire
Playlist - Septembre 2018
Toutes les playlists

0:00
0:00
REVENIR
EN HAUT