MENU
En lecture PARTAGER L'ARTICLE

Opération sauvetage du Run Ar Puñs pour un Finistère jamais amer

Run Ar Puñs signifie « La colline du puits » en breton, c’est un hameau en pointe bretonne, à Châteaulin. C’est aussi et surtout un café-concert (fondé en 1978) des plus atypiques et chaleureux dont on nous ait parlé depuis belle lurette. Aujourd’hui, le lieu est en danger. Ça nous plaît pas du tout cette histoire. Alors on en parle.

Châteaulin, ici Châteaulin, ses prés et son aire urbaine, son Finistère. Sa guerre, sa bataille.

Châteaulin, c’est pour beaucoup de gens un lieu commun. Une asso qui est d’ailleurs installée depuis 40 ans dans un ancien corps de ferme, le bien nommé Run Ar Puñs. Bien nommé pourquoi ? Personne ne le sait.

Or mazette, enfer et damnation en haut à gauche de la Gaulle, un hameau résiste encore et toujours à l’envahisseur. On fête cette année les 40 ans de sa salle de concerts mythique. Sont passés entre ses murs, ont goûté à sa confiture : Miossec, Zenzile, Le Peuple de l’herbe, Rita Mitsouko, Marc Lavoine, Jain, Canned Heat, The Inspector Cluzo, Katerine, R-wan, Revolver, Mélissa Laveaux, Feu ! Chatterton, Matmatah, Zebda, Hyphen Hyphen, Inuït, Maxime le Forestier. Que la crème de la chanson et la pop (et plus encore) à la française, n’est-il pas ? C’est dans une atmosphère souvent traquenardesque, où tout est possible, de la lueur dans l’œil d’un enfant à l’osmose et le brouhaha d’une foule désarticulée, que la salle a accueilli des décennies durant ces artistes.

runarpuns

Mais tout pourrait être foutu illico à l’eau sans crier gare, hop, terminé bonsoir : une partie de l’ancien corps de ferme a hélas été mise en vente. Pas de chance, comme vous pouvez le voir sur ce superbe Power Point de mariage, l’acheteur serait donc le cas échéant propriétaire d’un terrain collé… à une salle de concert. Vous avez saisi l’entube qui s’annonce ?

Ainsi pour éviter que l’acheteur démantèle le lieu, un collectif s’est créé pour acheter le terrain : Le Collectif du Hameau de Run Ar Puñs. Ça fait moins flipper que les Avengers, vous trouvez ? Eh bien, sachez une chose : c’est pas le but. Le but, c’est que perdure ce lieu d’intérêt général et particulier, formidable outil social et terrain de jeu d’une micro-société alternative de plus que constituent ce genre de lieux culturels pas (encore) trop pris par les couilles.

Notre sympathique collectif a donc besoin de pépètes pour racheter la parcelle et par le fait 1) éviter de tomber sur un acheteur qui voulait se poser au calme à la cambrousse et qui va vite (dé)chanter 2) éviter de tomber sur des gens qui ont leur petite idée derrière la tête et dégager cette bande de saltimbanques qui ne se lavent probablement pas sous les bras depuis belle lurette 3) proposer aux artistes invités un hébergement 4) faire un espace de restauration 5) faire un potager 6) etcetera.

Vous pouvez trouver le maximum d’infos sur le page concernant le financement participatif ici. Le but à atteindre est de 225.000€. Et 67.000 sont déjà atteints.

Plus d’infos sur le site du café-concert, ainsi que sur ces deux vidéos ci-dessous.

Vous avez notre avis, faites-vous le vôtre.

Partager cet article
0 commentaire

0 commentaire

Soyez le premier à commenter cet article
Chargement...
Votre commentaire est en cours de modération
Merci
Une erreur est survenue lors de l'envoi de votre commentaire
Playlist - Juillet 2018
Toutes les playlists

0:00
0:00
REVENIR
EN HAUT