MENU
En lecture PARTAGER L'ARTICLE

Mon meilleur concert de 2016, vu par les programmateurs

Plutôt que de chroniquer des concerts qui n’intéressent que les chroniqueurs-ses, leurs potes et les types qui se font passer pour leurs potes pour avoir des invites, n’essayerions-nous pas d’interroger directement ceux qui, dans l’ombre de leur public, permettent chaque année de célébrer à plus ou moins grand nombre la musique sous toutes ses formes ? On a demandé aux types qui font le game dans l’Hexagone et même un bout de Belgique de nous donner leur claque de l’année. Buvez à présent les mots des programmateurs des festivals Eurockéennes, Astropolis, Siestes Electroniques, Baleapop, Weather, Panoramas, Yeah, Dour, Trans Musicales et Scopitone, ainsi que les salles de La Carène, Stereolux, Le Marché Gare, Le Confort Moderne et Le Krakatoa.

Samuel Aubert – Siestes Électroniques – Toulouse, Paris

Lorenzo Senni. Oulala, c’est dur ce genre de questions. Bon, ne pas réfléchir, y aller, je dirais donc : Lorenzo Senni, en 2016 (comme déjà en 2015) car, encore une fois, son concert, sans concession et d’une précision clinique, laisse un beau merdier sur le dancefloor entre ceux qui se réjouissent de retrouver des sonorités oubliées, ceux qui en rigolent mais l’acceptent volontiers, ceux qui ne comprennent pas car tout cela était tellement connoté cheap music pour eux ou parce qu’ils ne saisissent pas l’épaisseur historique de la chose, ceux qui deviennent fous à force d’attendre que la bass drop et ceux, tétanisés, qui trouvent cela d’une beauté sidérante. Son live tranche dans les catégories d’âge et de background culturel et recompose le tout de manière inédite.

Lauphi – Confort Moderne – Poitiers

Yonatan Gat. Mon meilleur concert de 2016 (jusqu’ici !), je l’ai vécu très loin de la France, au Québec, en Abitibi Tamiscamingue, à Rouyn Noranda, au FME. Il s’agit du (je devrais dire des car ils ont en fait joué deux soirs de suite au même endroit) concert de Yonatan Gat. Je connaissais le travail de Yonatan avec les Monotonix dont il était le guitariste mais je n’avais pas encore eu l’occasion de voir son nouveau projet, très différent musicalement mais finalement très proche dans l’approche spectaculaire de la performance. C’est un trio très classique guitare / basse / batterie avec 3 monstres de musiciens qui vont à l’essentiel. Aucune fioriture, pas de pédale d’effets, kit batterie minimal… Le groupe joue au sol, public autour, façon Pneu (qui étaient d’ailleurs également dans la salle ce soir là et qui ne s’en sont pas remis non plus). Le concert commence tranquillement par un riff de guitare quelque part entre surf et yiddish (si si) puis rentre en scène un batteur aux poignets en caoutchouc qui joue à 2000 à l’heure avec une précision diabolique, une frappe sèche et une intensité rare. Le bassiste est le plus discret des trois mais maîtrise une technique de pincé de cordes hallucinante et fait incroyablement corps avec le jeu épileptique de son batteur et les digressions mélodiques de Yonatan Gat. Tout les titres s’enchaînent avec une fluidité écœurante et les 35 minutes de set semblent n’en durer que 15. Une expérience marquante de l’avis de tout ceux qui étaient présent ce(s) soir(s)-là. Une video d’un concert donné par le groupe à SXSW qui retranscrit bien ce que l’on a vu ce soir là :

Yannick Martin – La Carène – Brest

Sleaford Mods. Mon meilleur live de 2016, c’est les Sleaford Mods à la Route du Rock. Ça faisait quelques années que j’attendais de les voir, je n’ai pas été déçu. J’aime leur côté « In Ya Face », dans la grande tradition des branleurs britanniques comme The Fall ou Prolapse dont les concerts mélangeaient lectures avec débit de mitraillette et empoignades entre le chanteur et la chanteuse. Tout ça avec un son lourd et répétitif. Pour moi, c’est le vrai sens du mot punk, c’est à prendre ou à laisser, pas de fausses poses ou de calcul. Un concert « C’est ça ou tu te casses ». Je suis resté, au 2ème rang tout le set.

Gildas Rioualen – Astropolis – Brest

The Divine Comedy. The Jesus And Mary Chain, My Bloody Valentine, The Stone Roses, Ride… Tous ces groupes cultes qui me collent à la peau ont eu la « fâcheuse » idée de se reformer… What the fuck ? Ils m’ont tellement donné de plaisir que je retourne aujourd’hui motivé les revoir peut-être pour la dernière fois, même si certains ne savent plus jouer (déjà à l’époque de toute façon…). Un des beaux retours de cette année aura été The Divine Comedy, Neil Hamon, ce petit dandy irlandais, grand maître de la pop orchestrale. C’était à la Gaîté lyrique le 15 avril dernier. Pour rien au monde j’aurai loupé ce concert. La grande classe.

Brice Coudert – Weather – Grand Paris

Donato Dozzy. La performance qui m’a le plus marqué en 2016 reste probablement celle de l’Italien Donato Dozzy au Weather festival au Bourget. Habitué en général aux dancefloors techno, je lui avais demandé de jouer au lever du soleil sur la scène été (plutôt dédiée à la house), et lui avait envoyé une photo le jour d’avant, prise depuis le dj booth, lui montrant la vue qu’il aurait pendant son set : le tarmac en guise de dancefloor et les fusées du musée de l’air à 200 m droit devant lui, en lui indiquant que je souhaitais vraiment qu’il fasse un dj set mental et planant. Ce qu’il s’est appliqué à faire, et qui a été, pour moi, le plus beau set du festival, voire de l’année.

Gorka – Baleapop – Saint-Jean-de-Luz

Vkadulur Ivkovic / Föllakzoid. Le dj set de Vladimir Ivkovic pour une soirée Paraleloan au Dabadaba, un mix à l’image de son label offen music, défricheur et personnel, il vous emmène dans un univers inconnu. La claque de l’année ! Sinon, le live de Föllakzoid, groupe de krautrock chilien qui propose un live psychedelic, cosmic, qui vous laisse dans un état de transe hypnotique. Je m’y attendais pas, c’était juste hallucinant.

 Team de programmateurs – Yeah – Lourmarin

La Créa Yeah! Dimanche 05 Juin, 18h, Temple protestant de Lourmarin (84). Sur scène Benoît de Villeneuve (Villeneuve, Gentilshommes, Team Ghost) et Benjamin Morando (Octet , Discodéine, Gentilshommes) accompagnés du trio Vacarme composé de Christelle Lassort (Narrow Terence, …), Carla Pallone (Mansfield TYA, …), Gaspar Claus (Pedro Soler, Jim O’Rourke, Peter Von Poehl, …). Une heure de concert mélangeant nappes électroniques et instruments à cordes. Fin du set, standing ovation de dix minutes. Les organisateurs ont les larmes aux yeux. Un an auparavant le groupe sortait d’une semaine de résidence au château de Lourmarin. C’est la première création du Festival Yeah. Fierté. L’instant Promo : ils seront en concert le Samedi 18 Mars 2017 au Théâtre du Chêne Noir à Avignon. Sortie de leur premier maxi prévue pour la fin 2017 sur Sounds Like Yeah. La vidéo qui suit n’est qu’un bout de cet ensemble.

Benjamin Petit – Marché Gare – Lyon

The Mystery Lights. 02.06.2016 au Marché Gare : meilleure surprise de 2016. Au moment où j’ai confirmé la programmation de ce groupe (décembre 2015), il n’y avait que deux ou trois titres en écoute et aucune vidéo de live. J’ai eu un coup de coeur pour ce groupe de pop, gentiment garage et voulais les voir sur scène. Le soir du concert, on a tous pris une belle fessée. Ils dégageait une telle tension psyché et avaient un pur son garage… à nous faire tomber la mâchoire. Toute la sa salle était électrisée. L’album qui est sorti dans la foulée est d’ailleurs bien dans cette veine. A la fin du concert tout le monde s’est rué sur le groupe qui était au stand de merchandising mais ils n’avaient encore rien sorti, rien à vendre. Bref ça a été le coup de cœur de toute l’équipe en 2016.

David Lespes – Krakatoa – Mérignac

De Kift. Le monde de la musique évolue, tout est de plus en plus éphémère, les tubes ponctuels, le live ultra travaillé et m’as-tu-vu, le business omniprésent, la course aux nouvelles têtes, la gloire à tout prix, la pose gratuite mais qui va bien. Seulement des fois, une étoile file dans l’autre sens. Ce sera le 17 juillet 2016 à Miramont (47) sous un chapiteau à l’ancienne du Festival Abracadason. Les Néerlandais de De Kift offrirent de la beauté. Eternels punks célestes, les musiciens de De Kift émeuvent, heurtent, enchantent comme si c’était le dernier soir. Comme si The Ex avait embauché Jacques Brel. Ce soir là c’était le meilleur concert du monde, en tout cas de ce monde. Mon concert préféré de 2016 est donc DE KIFT à Miramont (47).

Joran Le Corre – Panoramas – Morlaix

Cléa Vincent. Mon concert préféré de l’année c’est celui de Cléa Vincent à La Maroquinerie le 6 décembre dernier. C’est cool de voir une artiste pop indépendante remplir une salle à ras bord et assister à une telle communion entre une chanteuse et son public. Les paroles sont chantées par coeur et à l’unisson. Ça contre balance bien la haine gratos dont elle a été victime par Gonzaï. Je me dis que cette chanteuse « n’est ni belle ni moche » comme l’a écrit ce journaliste (phrase effacée depuis, quel courage…) mais bien qu’elle est magnifique et d’une sincérité, d’une sensibilité désarmantes. I Love Cléa Vincent.

Kem – Eurockéennes – Belfort

Savages. Mon meilleur concert de 2016 ce fut incontestablement Savages au festival NOS Privamerasound à Porto en juin. Le groupe est arrivé sur scène vers 21h à la nuit tombante, entre chien et loup. Cette expression résume bien ce concert en fait. Puissant, teigneux, incisif, sauvage… La chanteuse s’excuse d’avoir le dos bloqué, ce qui ne l’empêchera pas de slammer quelques minutes plus tard… L’intensité du show a eut raison de son mal de dos. Et c’est nous qui avions mal au dos ensuite, emportés par un tourbillon mi danse – mi pogo.

Jean-Louis Brossard – Trans Musicales – Rennes

Nova Twins. C’est un groupe anglais que j’ai vu à Brighton dans un club. Vers 2h du matin, tout près de la plage – évidemment à Brighton. Je ne connaissais pas, j’avais juste écouté la musique et je voulais absolument les voir. Quand tu vas dans ce festival, The Great Escape, à Brighton, tu as 400 groupes à écouter avant d’y aller. J’étais vraiment scotché. Une énergie des deux chanteuses Amy et Georgia, un son particulier, basse, guitare et batterie. C’est très particulier, j’étais hyper touché. Quand tu te prends ce qu’on appelle une grosse claque, tu sais pourquoi tu fais les Trans. Je les voulais absolument. Je suis allé rencontrer les filles après leur concert, je leur ai parlé des Trans, elles connaissaient le festival et je les ai invitées.

Jean-Michel Dupas – Scopitone – Stereolux – Nantes

Ho99o9. Le duo faisait courir une rumeur apocalyptique sur leurs shows, ce genre de ragots trop souvent malheureusement tronqués, où l’on se retrouve toujours déçus du rendu. Pourtant dès l’entrée en scène, leurs physiques de freaks bodybuildés et ultra tatoués impressionnent. Ce ne sera qu’un amuse-gueule par rapport à la suite. Leur mélange de rap hardcore et de punk est une plongée ultra violente, assumée comme un exutoire créatif. Une rage et une sauvagerie qui sonnent enfin vraie et non feinte. Un défouloir qui n’aura jamais fait autant de bien qui nous laisse sonné mais transcendé d’avoir vécu une expérience aussi jouissive.

Alex Stevens – Dour – Belgique

Anderson. Paak / Mac DeMarco / At The Drive-In / Yonatan Gat. Par contre, je suis très mauvais chroniqueur.

Merci à vous tous pour vos mots, chers programmateurs adorés (et même toi, Dour)

Photo en une : Savages, bien sûr
Partager cet article
5 commentaires

5 commentaires

Claire 14.12.2016

Au cas où, le féminin de programmateur c’est programmatrice….

Répondre Fermer
Chargement...
Votre commentaire est en cours de modération. Merci
Une erreur est survenue lors de l'envoi de votre commentaire
Bester 13.12.2016

Message pour Joran : bonsoir tout d’abord, et bravo pour tout. Ensuite, sur ledit papier concernant Cléa Vincent, merci de ne pas déformer la vérité à ton avantage, enfin bon, c’est de bonne guerre hein, mais ça méritait quand même d’être souligné. BISOU.

Répondre Fermer
Chargement...
Votre commentaire est en cours de modération. Merci
Une erreur est survenue lors de l'envoi de votre commentaire
Tof 13.12.2016

Bah t’as rien souligné du tout…

Maxim Ator 13.12.2016

Petite erreur , 2016 et non 2017 sur la chronique de Brice Coudert !

Répondre Fermer
Chargement...
Votre commentaire est en cours de modération. Merci
Une erreur est survenue lors de l'envoi de votre commentaire
Romain 13.12.2016

Bien vu !

Chargement...
Votre commentaire est en cours de modération
Merci
Une erreur est survenue lors de l'envoi de votre commentaire
Playlist - Janvier 2017
Toutes les playlists

0:00
0:00
REVENIR
EN HAUT