MENU
En lecture PARTAGER L'ARTICLE

Mode d’emploi : éviter de se mettre sur la gueule dans son groupe

Un groupe est une petite communauté liée à une passion commune pour la bière chaude, la promesse de gloire et, ah oui, la musique. C’est aussi un amas de personnes qui doit gérer une multitude d’ego, de mauvaises habitudes et une constante proximité. Les prises de bec y sont légion. Pour que le monde tende un peu plus vers un espace pacifique, voici quelques conseils à destination des musiciens.

1 – Que chacun réserve son emplacement dans le Traffic 9 places de tournée. Vous aurez l’impression d’un petit chez vous.

2 – Qui est le leader ? Décidez-le vite pour qu’on ne se retrouve pas avec un énième rock movie mielleux à la Presque célèbre avec des guerres d’ego entre le guitariste et le chanteur.

3 – Ne croyez surtout pas que vous allez pécho en tournée : vous serez sales, transpirants, toujours sur le départ, dans une attente constante et ennuyeuse.

4 – Ne pensez pas devenir riche : une tournée coûte autant qu’elle rapporte, le disque ne se vend plus. Votre seul salut, c’est la synchro pub, et c’est aussi votre moyen premier pour vendre votre boule à des marques de bagnole.

5 – « Salut connard » n’est pas l’équivalent littéral de « Bonjour » dans le langage courant pour saluer son batteur. Il n’est pas non plus la traduction de « Ça va ? » en biélorusse.

6 – Prenez du temps pour des activités seul, ou seul à seul avec les membres de votre équipage. Namasté.

7 – Non, le bassiste et le batteur ne sont pas toujours remplaçables par des machines. Et si c’est en effet le cas, il n’est pas toujours bon de tout dire.

8 – Non, le chanteur et le guitariste n’ont pas besoin d’en faire des caisses. Et si c’est en effet le cas, posez-vous des questions sur le reste de leurs compétences (Phil Collins et Bono aiment ça).

9 – Ayez à l’esprit que c’est bien au chanteur que toutes les questions seront posées en interview. Les questions sur la façon de jouer de la basse n’intéressent que les lecteurs de Guitarepart Magazine.

10 – Lavez-vous les pieds, et le reste aussi.

11 – Prenez du plaisir à jouer, c’est communicatif.

12 – Si des frères et sœurs forment le groupe : les chamailleries peuvent attendre les repas de famille (auquel cas, se référer à l’article « Mode d’emploi : éviter de se mettre sur la gueule en repas de famille »).

13 – Coupez le son et arrêtez de jouer quand vous donnez des indications sur le jeu d’untel ou un autre pendant les répètes. Sinon, vous tournerez en rond.

14 – Répéter le même morceau 56 fois énerve tout le monde. Le perfectionnisme, c’est bien, mais faites des pauses.

15 – Préférez l’écoute de groupe à la tyrannie des petits chefs, vous ne bossez pas au siège de Total, libérez vous.

16 – Vous aimez l’alcool ? Très bien. Vous l’aimez trop ? Ralentissez. Personne ne nettoiera le vomi dans la caisse de résonance de votre gratte à votre place.

17 – Dites-vous les choses : si la tension grandit, il faut réagir. Cette règle vaut dans n’importe quel regroupement de personnes. Vous avez la chance de pouvoir créer votre micro-société, donc relisez vos bouquins d’histoire et évitez les errements des dirigeants que vous critiquez.

18 – Il est important de dire à votre chanteur que son morceau sur l’ouverture facile des boîtes de thon dont il raffole est super marrante, mais qu’il pense à changer de registre.

19 – L’apologie du nazisme n’est pas une opinion OK dans une société relativement démocratique, vous pouvez être anti-système sans être un gros con.

20 – Les groupes, c’est comme les collocs, si vous chopez la meuf ou le mec de…, attendez-vous à changer d’appartement.

21 – La violence physique est à utiliser qu’en cas extrême où les points 18 et 19 du règlement n’ont pas été respectés. Pour le reste, l’écoute, le yoga et la conversion au pastafarisme sont des idées plus qu’honnêtes.

22 – Stoppez immédiatement cette blague qui consiste à poker du doigt tout le monde en répétant « Eh dis, dis, dis, eh, eh, dis, eho »… Même chose pour le « Coucou, c’est qui ? » en voiture.

23 – Un studio de répétition n’est pas un endroit de stockage de ses meubles pendant un déménagement. C’est déjà le point de chute de la majorité de vos soirées : ajouter des cartons aux canettes vides, voilà qui est trop.

24 – Ne faites pas votre communication visuelle tous ensemble, chacun aura son avis, contraire à l’autre et inverse aux gens compétents. C’est un métier, oui.

25 – Arrêtez avec les t-shirts de Motörhead, ça agace tout le monde. Et laissez Lemmy avec ses asticots tranquille.

26 – Non, vous n’êtes pas le premier, le seul et l’unique à avoir eu l’idée de cet accord mineur en 70 ans de rock. Faites gaffe aux chevilles, une entorse est si vite arrivée.

27 – Ne vous enfermez jamais dans un train-train. Changez votre point de vue, vos espaces, vos références. Sinon, cela vous rendra fous. Et mauvais.

28 – Acceptez d’autres musiciens, faites des collaborations. Ça ne marchera peut-être pas à chaque coup mais ça vous fera de l’air. L’air, c’est vital.

29 – Ne faites pas de sport pour impressionner votre monde, ça ne marche pas. En plus, votre durée de vie restera relativement basse par rapport au commun des mortels. Alors, foutu pour foutu…

30 – N’échangez jamais la baguette droite et la baguette gauche d’un batteur et n’allez jamais lui dire qu’elles sont strictement identiques, ces types sont de dangereux cas psychorigides et de grands superstitieux.

En couverture : King Gizzard & The Lizard Wizard
Partager cet article
0 commentaire

0 commentaire

Soyez le premier à commenter cet article
Chargement...
Votre commentaire est en cours de modération
Merci
Une erreur est survenue lors de l'envoi de votre commentaire
Playlist - Mars 2017
Toutes les playlists

0:00
0:00
REVENIR
EN HAUT