MENU
En lecture PARTAGER L'ARTICLE

Ma madeleine de Proust #12 : Lucio Bukowski

Les madeleines de Proust. Ces petits actes, odeurs, mélodies et sensations qui, brutalement, font resurgir de notre mémoire de lointains souvenirs, souvent chargés d’émotion. Dans cette série d’articles, nous proposons à quelques uns des artistes que nous soutenons de rassembler ces morceaux qui constituent leurs madeleines de Proust et de nous raconter le souvenir qui y reste étroitement lié. Dans ce douzième épisode, on ouvre les guillemets au bibliothécaire le plus hip-hop de Lyon, Lucio Bukowski, qui laisse un moment Dostoïevski, Céline et l’Animalerie pour nous parler des Négresses Vertes et d’Eric Satie.

Lucio Bukowski :

Il y a bien des chansons qui éveillent en moi un sentiment lié à un événement du passé, à une émotion particulière ou une personne. J’ai la sensation que la musique est l’art le plus propice à évoquer des souvenirs, des épisodes de vie précis voire évidemment de la nostalgie. Le son possède cette capacité de saisir à la fois notre esprit, notre cœur et nos tripes.

Si je devais choisir deux pièces musicales qui me plongent dans les limbes de la mémoire et éveillent quelque chose de fort, je citerais d’abord « Face à la mer » des Négresses Vertes… Dès les premières notes de cette chanson qui résonnait souvent dans la chambre de mon frère (l’intégralité de l’album « Famille Nombreuse » en réalité), c’est toute mon enfance qui émerge, la petite maison mitoyenne de banlieue, le craquement des escaliers, le parfum des meubles, ma chambre et le jardin minuscule sous la fenêtre, les copains, Son Goku qui en chie face à Freezer, l’école et le terrain de basket de l’autre côté du quartier, les itinéraires en vélo… une tranche entière de vie en somme, et pas la plus désagréable !

Et puis quelques années passent… jusqu’à la « Gymnopédie No.1 » de Satie… et là c’est le souvenir d’une chambre d’hôtel en plein hiver, d’une femme aux cheveux bruns, de la rue vide en bas, de la pièce surchauffée et de l’ivresse, de l’eau s’écoulant dans une baignoire, du silence entre les notes de piano et du temps retrouvé…

Les Négresses Vertes – Face à la mer

Erik Satie – Gymnopédie No.1

Lucio se produira avec Arm & Tepr (chronique) et Lonepsi à l’occasion de la troisième édition du festival Focus au Pan Piper à Paris, venez donc.

Partager cet article
0 commentaire

0 commentaire

Soyez le premier à commenter cet article
Chargement...
Votre commentaire est en cours de modération
Merci
Une erreur est survenue lors de l'envoi de votre commentaire
Playlist - Avril 2017
Toutes les playlists

0:00
0:00
REVENIR
EN HAUT