MENU
En lecture PARTAGER L'ARTICLE
VIDEO

Les locales prennent le pouvoir à l’Iceland Airwaves

L’Islande, premier pays sur l’égalité des genres. Déjà, on dit bravo. Même si sur le line-up d’Iceland Airwaves on voit encore une majorité d’hommes, on s’approche petit à petit de l’égalité. Et cette année, même la tête d’affiche est féminine : il s’agit de PJ Harvey. Rien que sur l’île, il y a de quoi faire : la scène musicale est remplie de grandes compositrices et interprètes. Focus sur quatre spécimens venues tout droit du grand nord.

Reykjavíkurdætur

Elles sont 16, font du rap et sont surement plus énergiques sur scène que toute la programmation réunie. Leur crédo ? Le féminisme. Même si on ne les comprend pas au premier abord (même pas du tout), les paroles de Reykjavíkurdætur dénoncent les violences sexuelles, le manque de liberté des femmes, les politique dominantes actuelles, et d’autres sujets plus gais les uns que les autres. Bref, elles n’hésiteront pas à s’imposer, la preuve avec Ógeðsleg, qui signifie ”sanglant”, rien que ça.

DJ Flugvél Og Geimskip

Si Chantal Goya prenait des acides, elle deviendrait sûrement cette fameuse DJ Avion et Vaisseau Spatial. Sa musique est une sorte d’électro pop du futur produite par Nyancat sous une pluie de paillettes. En gros. Une incontournable du festival, une vraie expérience pour les yeux et les oreilles. D’ailleurs, au passage, si quelqu’un sait ce qu’elle prend, on est intéressés : MP.

Kælan Mikla

On arrête là l’excès de couleurs pour passer à du punk poétique (comme les membres du groupe se définissent) aussi froid qu’un hiver sur le Vatnajökull (la plus grande calotte glaciaire d’Islande). Et puisque chaque formation islandaise aime jouer de son image, le but de Kælan Mikla, c’est de nous faire sortir d’un concert dans une transe mélancolique et inconfortable digne d’un cauchemar. Ambiance.

Dream Wife

Ces Anglo-islandaises, autant dans leurs origines que leurs influences, ont fait la première partie de The Kills à Copenhague, Prague et Leipzig cet été, alors que leur premier EP vient tout juste de sortir. De quoi régaler votre besoin d’indie rock, en somme. Dream Wife sont aussi un symbole de l’empowerement féminin, avec leur nom cynique et une fausse attitude de girl band.

Partager cet article
0 commentaire

0 commentaire

Soyez le premier à commenter cet article
Chargement...
Votre commentaire est en cours de modération
Merci
Une erreur est survenue lors de l'envoi de votre commentaire
La Sourdoreille Ultime
Toutes les playlists

0:00
0:00
REVENIR
EN HAUT