MENU
En lecture PARTAGER L'ARTICLE

Le nuage pop de Beacon

Le duo de Brooklyn vient de sortir son premier album, 'The Ways We Separate'.

Si on devait dessiner ce premier album de Beacon, ce serait un nuage. Blanc, moutonneux, changeant de forme selon le vent. Car c’est bien d’une seule et même matière que sont faits les dix morceaux qui le composent : un fond rythmique R&B saupoudré de perles électroniques, et couronné d’un chant vaporeux entre pop et new wave. Difficile alors d’arrêter l’écoute avant d’être allés jusqu’au bout : c’est comme s’il s’agissait d’une seule et même piste, ou plutôt dix variations sur un même thème musical, où les sons tournoieraient en un ballet en suspension, pour chaque fois recomposer une nouvelle forme.

« The Ways We Separate » (en écoute intégrale ci-dessous) est sorti ce lundi sur Ghostly International, label de Gold Panda. On vous avait déjà parlé de Bring You Back, addictive première piste de l’album, lorsqu’elle avait été dévoilée en février. On aime aussi beaucoup Drive, à l’atmosphère stellaire, ou Late November, instrumental qui introduit le rêveur Studio Audience.

Cette précision d’orfèvre, on la retrouve sur les deux précédents (très bons) EPs du duo, « For Now » et « No Body » (à réécouter sur bandcamp), mais également dans l’image que le duo se construit, à partir des pochettes d’albums ou des affiches de tournées : épurée, elle épouse parfaitement ces mélodies hantées et entêtantes. Même la signature qu’ils utilisent sur leur tumblr est visuellement simple et belle : -t+j, pour Thomas Mullarney III et Jacob Gossett. On n’est donc pas étonnés d’apprendre qu’ils se sont rencontrés au Brooklyn’s Pratt Institute, où le premier étudiait la sculpture et le second la peinture. Les grands esprits se rencontrent toujours.

Partager cet article
0 commentaire

0 commentaire

Soyez le premier à commenter cet article
Chargement...
Votre commentaire est en cours de modération
Merci
Une erreur est survenue lors de l'envoi de votre commentaire
Playlist - Octobre 2017
Toutes les playlists

0:00
0:00
REVENIR
EN HAUT