MENU
En lecture PARTAGER L'ARTICLE

Le Gang de métal défie Paris

Dans les bas-fonds d’un obscur club du premier arrondissement de Paris, quatre maîtresses de jeu viennent de lancer un concept un peu chelou : permettre à des gangs qui aiment la bagarre de s’affronter au cours d’une nuit sans lune où les héros ne seront pas ceux qu’on attend. On a voulu en savoir un peu plus sur ce traquenard musical organisé par Rebeka Warrior (Sexy Sushi) et ses copines, où se croiseront sans doute Michel Berger, Slayer et Thunderdome… Décryptage, quelques jours avant la première sauterie.

Le Gang de métal, c’est qui ?

Une idée groupée de Fraülein Warrior (chanteuse de Sexy Sushi) Maud Wollstonecraft Scandale (manageuse de Sexy Sushi), Cassandra (Black Ozlem) & Alice beWare (programmatrice du Klub).

Les prémices ?

Explication du pourquoi du comment par les quatre foldingues : « Nous nous retrouvions régulièrement pour écouter de la musique obscure, violente et pas à la mode en mangeant des Curly goût bacon et puis un jour nous avons décidé de partager notre haine des chanteuses pétillantes en organisant des soirées orgiaques. Nous voulions que nos amis et nos ennemis soient réunis pour se faire tatouer ensemble car le changement c’est maintenant. »

La suite, c’est une envie de réhabiliter plein de personnages, de lieux et d’objets injustement déchus. Le gang de métal s’est mis en tête d’exhumer ou de remettre au goût du jour des « les Bombers, la saleté, Slayer, Balavoine et Bérurier Noir, l’Eurovision, les discothèques fumeurs, Dimanche Martin, les fumeries d’opium, les gif sur Facebook, les clandés, 3615 Ulla et les commerces de proximités ». Rien que ça.

Le principe des soirées du Gang de métal ?

« Deux gangs s’affrontent au cours de deux dj sets (de 30 minutes chacun), au cours desquels ils pourront aussi jouer des morceaux a cappella, exécuter des chorégraphies, se faire beaux ou moches, se transformer en petits chiens, passer des diapositives en jouant de la flûte…Bref, venir défendre leurs valeurs ». Précisions importantes : pour former un gang, il faudra réunir trois personnes, si possible vivantes, rassemblées autour d’un blaze, d’un logo ou d’une devise.

La légitimité du Gang de métal ?

Il ne faut pas froisser le Gang de métal. Les litiges se règleront visiblement dehors. « Les lance-flammes ne sont pas autorisés à l’intérieur du club, seulement sur le parking devant). Nous avons exterminé le gang des Hermines entre autres ».

La consécration ?

« Ce serait la mort de la pop et du salon de l’Automobile ».

Partager cet article
0 commentaire

0 commentaire

Soyez le premier à commenter cet article
Chargement...
Votre commentaire est en cours de modération
Merci
Une erreur est survenue lors de l'envoi de votre commentaire
Playlist - Octobre 2017
Toutes les playlists

0:00
0:00
REVENIR
EN HAUT