MENU
En lecture PARTAGER L'ARTICLE

Laissez-vous ensorceler par les L.A. WITCH

La chasse aux sorcières ne semble pas être totalement terminée du côté de la Californie puisqu’un trio féminin se revendique explicitement comme tel ; et le pouvoir de leur rock qui respire le désert et la poussière est assez redoutable. Enchaînant les concerts un peu partout dans le monde depuis quelques années, notamment aux côtés des Kills et des Coathangers, les L.A. WITCH viennent tout juste de dévoiler leur premier album.

On avait particulièrement hâte que les L.A. WITCH sortent ce disque. Dans une industrie musicale très majoritairement testostéronée, les groupes de rock féminins sont assez rares et méritent d’être mis en avant, surtout quand elles en ont dans le pantalon. Et c’est clairement le cas avec nos sorcières bien-aimées et leur rock-garage-psyché. Ces dernières années, même si elles ont enregistré un EP et quelques singles diffusés sur le web ici et là, c’est majoritairement sur les routes d’Amérique et d’Europe que le trio s’est formé une certaine notoriété tout en multipliant les scènes. Il était donc temps de sortir un album.

Pour les connaisseurs du groupe, ce tout premier disque, sobrement intitulé L.A. WITCH, est un mélange de morceaux que l’on connaissait déjà par le passé (mais réarrangés) ainsi que de nouvelles compositions ; toutes orientées dans une certaine vision du rock. C’est un peu le genre de musique à écouter à fond les ballons sur l’autoroute, ou dans les embouteillages, le genre de truc qui sature pas mal. Des chansons parfaites pour conduire, comme en témoignent les titres «Drive Your Car» et «Get Lost». Une grosse mention spéciale pour les titres « You Love Nothing » et « Untitled » qui nous ont fait taper du pied tellement fort que nos collègues de co-working nous ont demandé de nous calmer. On pourrait citer en référence évidente de nombreux groupes de la mouvance garage-surf-psyché comme (au pif) les Brian Jonestown Massacre, Allah-Las, les Dandy Warhols  ou les Black Angels. Une belle petite pépite sixties en somme.

Certains chanceux ont sans doute eu l’occasion de les voir sur scène, notamment lors du Paris International Festival Of Psychedelic Music ou à l’Espace B. Sachez qu’elles passeront au Batofar le dimanche 16 Septembre, et si vous êtes gentils et gentlemens elles vous chanteront sans doute leur chanson « Good Guys ». Si vous êtes bourrés et lourdingues, ce sera plutôt « Kill my Baby Tonight ». Et parce qu’on est trop sympa, on vous a mis le lien de leur album juste en-dessous. De rien.

Partager cet article
0 commentaire

0 commentaire

Soyez le premier à commenter cet article
Chargement...
Votre commentaire est en cours de modération
Merci
Une erreur est survenue lors de l'envoi de votre commentaire
Playlist - Juillet 2017
Toutes les playlists

0:00
0:00
REVENIR
EN HAUT