MENU
En lecture PARTAGER L'ARTICLE

La Playlist indie #23 (best-of 2017)

Chaque mois, on vous propose de découvrir quelques morceaux indie récemment sortis ou découverts par l’équipe. Avec l’espoir d’alimenter vos propres playlists. Pour cette dernière de l’année, nous avons sélectionné les 10 titres les plus marquants des 110 chansons de nos playlist indie 2017. La crème de la crème.

J. Bernardt – Wicked Streets (Henrik Schwarz Remix)

On commence avec une double réussite : celle de J. Bernardt, échappé de Balthazar le temps d’un album solo et qui rivalise haut la main avec les deux autres projets solos de ses camarades (Warhaus et Zimmerman). Ce groupe est décidément truffé de génies. L’autre réussite, c’est ce remix parfait de « Wicked Streets », le titre phare de l’album, par l’Allemand Henrik Schwarz. Loin de se cantonner à booster le titre, le compagnon de route du duo Âme et de Dixon revisite totalement la chanson sans jamais la trahir.

Kishi Bashi – M’lover

Le multi-instrumentiste américain d’origine japonaise, K Ishibashi (aka Kishi Bashi) en est déjà à son troisième album avec Sonderlust. Autant dire qu’il a déjà réussi à imposer son nom dans la scène indie pop orchestrale. « Sonder » signifiant « prendre conscience » (de la vie propre à chaque élément qui nous entoure), Kishi Bashi s’ouvre alors à de nouveaux horizons musicaux et à de nouvelles expériences électroniques. Et pour les aficionados du genre, l’opus entier est un bonbon savoureux, pétillant de sonorités brillantes, pleines de violons et de synthés. Une écoute sautillante et légère en apparence, et d’une intense complexité en profondeur. Génie.

Slow Dakota – The Lilac Bush

On sait très peu de chose de cet artiste américain à la discographique pourtant déjà bien fourni. Les titres chorales de ce fan de Kafka nous rappellent le meilleur de Beirut et de Davodka. Son troisième album, The Ascension of Slow Dakota, véritable fresque baroque, est sorti il y a quelques semaines.

Will Samson – Welcome Oxygen – Day Five

Être signé chez Talitres est généralement un gage de qualité. Avoir fait les premières parties de Kurt Vile, Marissa Nadler, Shearwater, Timber Timbre ou Do Make Say Think l’est d’autant plus. Son prochain album, Welcome Oxygen, est prévu pour la rentrée mais Will nous dévoile déjà ce premier extrait plus que prometteur.

NIKI NIKI – Absence

Le nom de ce trio parisien ne vous dit peut être rien, il était noyé dans la foule d’autres groupes émergents présentés sur les scènes du festival We Love Green. Et pourtant, Mélodie Orru (doubleuse de Nathalie Portman dans le film Jackie, oui oui !), Jacques de Candé et Pierre le Bourgeois, avec leur son à la The XX, et leurs nombreuses collaborations avec le réalisateur Christophe Honoré, se taillent peu à peu une place dans la scène indépendante de la capitale. Avec moins de 1.000 fans Facebook, foncez, vous aurez la chance de dire que vous les avez découvert avant – presque – tout le monde.

Mt. Wolf – Heavenbound

Pas facile de réussir un premier album lorsque la chanteuse du groupe quitte le navire juste avant, après deux EP très réussis. Le désormais trio anglais a pourtant réussi le pari avec une seule voix, masculine donc, et des ambiances célestes à la Sigur Rós (pas étonnant puisque l’album est produit par un certains Ken Thomas).

Josef Van Wissem – Detachment

A première vue, le nom de ce compositeur et joueur de luth néerlandais ne vous dit rien… Mais si, si, vous le connaissez ! Il n’est autre que l’homme qui a composé la bande originale du très beau film Only Lovers Left Alive de Jim Jarmusch. Son dernier album When Shall This Bright Day Begin est sorti il y a quelques mois seulement, et c’est un ravissement sonore et sensitif aux multiples lectures comme l’explique si bien son auteur : « Le sens de « Detachment » dépend de l’imagination de l’auditeur, alors que, moi-même, je tente toujours de comprendre ce que cela signifie. Cependant, dans un contexte contemporain, ces mots pourraient traiter du suicide, de l’immigration ou simplement de laisser partir votre amour… Bref, faire ce que vous voulez vraiment. Ou comme un détachement de l’âme des considérations de notre époque. Vous savez… Un départ volontaire. » Et pour parachever le tout, la vidéo qui accompagne ce titre a été co-produite par Tom Jarmusch, qui n’est autre que le frère de Jim. La boucle est bouclée.

The Yokel – Here Comes the Wild

The Yokel fleure bon l’americana, la folk, la pop, le banjo et le bluegrass, et pourtant ceux-là sont bien Français, de Metz même ! D’abord Lulu et Théo seulement, lors du lancement du duo en 2010, puis s’ajoute un banjo, Benjamin, et à sa suite, toute une clique de musiciens, armés de violon, trompette et contrebasse. Après deux ans de travail, le groupe sort alors un nouvel album Here comes the wild qui ravira les nostalgiques du temps béni de Mumford and Sons. Dans le titre qui porte le même nom, on retrouve la collaboration de Chapelier Fou et de son violon, pour un joli voyage teinté de nostalgie et d’amitié.

Sivu – Submersible

Trois ans après la parution de son premier album, James Page revient avec Sweet Sweet Silent. Un album à fleur de peau, plein de sensibilité, et qui sonne de façon encore plus émouvante quand on sait qu’il s’agira peut être de ses dernières compositions. Le Londonien a en effet annoncé être affecté de la maladie de Ménière qui entraîne, à terme, une surdité totale.

The Mountain Goats – We do it different on the west coast

Loin d’être inconnus ou nouveau sur la scène indie, The Mountain Goats fait partie de ces groupes références dans le milieu mais restant dans un anonymat relatif, surtout en dehors d’Amérique du nord. Formé autour du charismatique John Darnielle, considéré comme l’un des meilleurs compositeurs indie du moment, le groupe a déjà produit 15 albums en 20 ans.  Le 16e, Goths, est un hommage à l’esthétique gothique, qui faisait déjà l’objet d’un livre écrit cette année par Darnielle. Un album sans guitare (juste une basse), à la fois enjoué et lourd, n’hésitant pas à traîner du côté du free-jazz.

Partager cet article
0 commentaire

0 commentaire

Soyez le premier à commenter cet article
Chargement...
Votre commentaire est en cours de modération
Merci
Une erreur est survenue lors de l'envoi de votre commentaire
Playlist - Janvier 2018
Toutes les playlists

0:00
0:00
REVENIR
EN HAUT