MENU
En lecture PARTAGER L'ARTICLE

La Playlist indie #18 (juin 2017)

Chaque mois, on vous propose de découvrir quelques morceaux indie récemment sortis ou découverts par l’équipe. Avec l’espoir d’alimenter vos propres playlists.

NIKI NIKI – Absence

Le nom de ce trio parisien ne vous dit peut être rien, il était noyé dans la foule d’autres groupes émergents présentés sur les scènes du festival We Love Green. Et pourtant, Mélodie Orru (doubleuse de Nathalie Portman dans le film Jackie, oui oui !), Jacques de Candé et Pierre le Bourgeois, avec leur son à la The XX, et leurs nombreuses collaborations avec le réalisateur Christophe Honoré, se taillent peu à peu une place dans la scène indépendante de la capitale. Avec moins de 1.000 fans Facebook, foncez, vous aurez la chance de dire que vous les avez découvert avant – presque – tout le monde.

Flèche Love, Rone – Umusuna

On reste dans les jolies voix françaises féminines avec Flèche Love que vous connaissez sûrement déjà sous son ancien nom de Kadebostany. Elle avait également prêté ses cordes vocales pour le morceau « Castle in the Snow » de The Avener. Discrète, la jeune femme avait déjà collaboré avec Kazy Lambist et sort, cette fois, un morceau avec Rone. Rien que ça. Titre magnétique aux nappes synthétiques, le clip vient tout juste de sortir, aussi beau et onirique. On attend la suite avec une grande impatience.

Inuit – Anne

La France a du talent, on continue donc avec cinq Nantais officiant sous le doux nom d’Inuit. Produits par Benjamin Lebeau de The Shoes, le groupe nous offre une jolie pop dynamiques aux accents parfois tribaux, menée par la voix (féminine encore une fois !) de Coline. Ils évoquent Foals, Radiohead, Arcade Fire… et multiplient les références comme avec ce morceau « Anne », adaptation musicale du poème « Night » de la célèbre femme de lettres britannique du XXème, Anne Brontë.

Perfume Genius – Slip Away

On ne présente plus Mike Hadreas aka Perfume Genius, artiste compositeur créateur de génie. Cette fois encore, le titre touche aux épineuses questions d’identité(s) et sa construction, à la fois éthérée et explosive est tout simplement parfaite. Le clip qui l’accompagne, réalisé par Andrew Thomas Huang (qui collabore avec Björk) est lui aussi très beau, mettant en scène deux sœurs évoluant dans un univers à la Alice de Lewis Caroll. Ode à la liberté, on l’écoute en boucle.

Wooden Arms – Burial

Groupe d’indie folk britannique, Wooden Arms vient tout juste de sortir son nouveau titre « Burial ». Délicat, ce titre se veut comme une berceuse inspirée de l’univers d’Edgar Allan Poe, commençant tout en sombre nostalgie avant de monter en puissance, faisant appel aux cuivres et aux chœurs pour une savoureuse ambiance trip hop un brin conquérante (et inquiétante, il faut le dire).

Sin Fang, Soley, Örvar Smarason – Wasted

C’est en Islande que ça passe cette fois-ci avec un projet plutôt original. Ces trois artistes très prolifiques se sont donné pour objectif de sortir un titre par mois tout au long de l’année pour produire un album complet en décembre 2017. Douceur, mélancolie, paysages verdoyants, eaux glacées et lumières dorées, « Wasted » est à écouter allongé, les yeux fermés pour un joli voyage en terres nordiques. On vous encourage à écouter les autres morceaux sortis par le collectif, tout aussi sublimes.

Mt. Wolf, St. South – Golden

C’est le titre « une pierre, deux coups » car il nous donne l’occasion de vous faire découvrir à la fois Mt. Wolf et St. South, nom de scène de l’Australienne Olivia Gavranich, dont les compositions sont tout autant à découvrir, au-delà de ce featuring. Minimaliste, sans aucun doute inspiré de Bon Iver, « Golden » est un titre magique qui donne l’impression que le monde s’est arrêté juste le temps d’être écouté.

Pale Grey – Billy

Cela faisait trois ans qu’on attendait des nouvelles des compères belges de Pale Grey. En avril, ils nous ont donc dévoilé « Billy », premier titre d’un EP sorti il y a un mois à peine. Et bien, cela valait amplement le coup d’attendre car le morceau semble être l’un des meilleurs titres composé par le trio. Loin d’être seulement pop, seulement folk, seulement quelque chose, « Billy » est riche et multiple. Porté par une voix qui nous rappelle Isaac Delusion, l’ambiance monte crescendo et nous offre un très beau final.

The Colorist, Emiliana Torrini – Speed of the Dark

Voilà une nouvelle jolie collaboration que celle de la songwriteuse islandaise Emiliana Torrini avec The Colorist, duo belge spécialiste de la réorchestration, de la « recoloration ». Grâce à celle-ci, on redécouvre le morceau « Speed of the Dark » auquel les nouveaux arrangements donnent une toute autre envergure.

Partager cet article
0 commentaire

0 commentaire

Soyez le premier à commenter cet article
Chargement...
Votre commentaire est en cours de modération
Merci
Une erreur est survenue lors de l'envoi de votre commentaire
Playlist - Octobre 2017
Toutes les playlists

0:00
0:00
REVENIR
EN HAUT