MENU
En lecture PARTAGER L'ARTICLE

La Playlist indie #14 (février 2017)

Chaque mois, on vous propose de découvrir quelques morceaux indie récemment sortis ou découverts par l’équipe. Avec l’espoir d’alimenter vos propres playlists. Ce mois-ci avec Kishi Bashi, Ami, Lambchop, Juliette Armanet, Patience, Vondelpark, Juniore, Viigo, Pond et Ten Fé.

Kishi Bashi – M’lover

Le multi-instrumentiste américain d’origine japonaise, K Ishibashi (aka Kishi Bashi) en est déjà à son troisième album avec Sonderlust. Autant dire qu’il a déjà réussi à imposer son nom dans la scène indie pop orchestrale. « Sonder » signifiant « prendre conscience » (de la vie propre à chaque élément qui nous entoure), Kishi Bashi s’ouvre alors à de nouveaux horizons musicaux et à de nouvelles expériences électroniques. Et pour les aficionados du genre, l’opus entier est un bonbon savoureux, pétillant de sonorités brillantes, pleines de violons et de synthés. Une écoute sautillante et légère en apparence, et d’une intense complexité en profondeur. Génie.

Ami – Fairytales

Difficile, en entendant cette voix, de deviner qu’Ami Warning n’a que 18 ans. Cette jeune artiste a été accueillie avec enthousiasme par la scène allemande à la sortie de son premier album en 2014 et grâce à sa collaboration avec le groupe Milky Chance. Season, son second opus, est sorti il y a quelques mois. Spontanées, ses compositions ont une âme à la croisée du blues et de la soul, avec des nervures reggae et des sonorités americana bienvenues.

Lambchop – NIV

On ne présente plus le groupe de Kurt Wagner qui a déjà plus de trente ans de carrière à son actif et des virages musicaux tout aussi nombreux. Il y a quelques mois, Lambchop présentait donc son nouvel album intitulé Lotus. Résolument moderne, il est à l’image du single « NIV », presque entièrement construit de sons synthétiques, la voix emblématique de Wagner passant et repassant à la moulinette auto-tune et vocodeur, faisant écho au dernier Bon Iver.

Juliette Armanet – L’Amour en Solitaire

Petit joker temporel avec le single phare de la parisienne Juliette Armanet, déjà dans nos playlists depuis 2014. Mais c’est ce titre que l’ancienne journaliste a décidé d’utiliser et de retravailler pour annoncer son premier album. Elle cite William Sheller et Véronique Sanson, on vous parle d’une musique à mi chemin entre Elsa et Sébastien Tellier. Celle qui a tourné en première partie de Julien Doré est donc bel et bien l’héritière des années 90’s, distillant dans sa pop une électro un peu plus moderne et bourrée de second degré.

Patience – The Church

L’affection pour les sonorités rétro se retrouvent également de l’autre côté de la Manche avec le titre de ce très bon groupe d’indie-pop britannique, dont le nom Patience ne vous évoque sûrement pas -encore- grand chose. Pourtant, la voix n’est autre que celle de Roxanne Clifford, guitariste du groupe Veronica Falls. Ce premier single sorti il y a quelques mois peut se targuer d’un nombre d’écoutes impressionnant, et son successeur Pressure est tout aussi réussi. On attend avec impatience d’autres morceaux !

Vondelpark – Always Forever

Projet musical de trois amis londoniens, Vondelpark est apparu discrètement sur la toile il y a quelques années déjà, prônant un retour à l’analogique pour une énergie authentique. En janvier 2016, le groupe poste un minimaliste « RIP VPK » laissant leurs fans au désarroi. Il y a un mois, une nouvelle photo laissait planer le doute de leur retour. D’où notre choix de ressortir ce titre en croisant très fort les doigts dans l’espoir d’entendre à nouveau cette cream-pop rêveuse et lancinante.

Juniore – Panique

Vous vous souvenez sûrement de cette bande de filles menée par Anna Jean et Samy Osta, et de leur titre « Christine ». Dignes représentantes d’un surf-rock psychédélique, leurs compositions sont entraînantes et pleines des fantômes de la chanson française sans pour autant tomber dans une imitation trop faiblarde. On les compare à La Femme et il se pourrait bien que leur carrière prenne le même (bon) tournant.

Viigo – High by the Beach

Une fois n’est pas coutume, on vous propose d’écouter une reprise. Celle d’un titre de Lana del Rey en l’occurrence, retravaillé par Viigo. Le nom ne vous dit rien ? Pas étonnant, le duo composé de Michael McGinnis et de MJ Hancock est relativement récent. « High by the Beach » garde son côté planant mais devient beaucoup plus sombre, presque désespéré, collant à la perfection aux paroles  » Everyone can start again / No through love but through revente / Through the fire, we’re born again / Peace by vengence / Brings the end« .

Pond – Sweep Me off My Feet

Qualifier Pond d’annexe de Tame Impala serait réducteur si l’on se remémore le fait que le groupe existe depuis 2009, production comprise. Cependant, le lien filial est bel et bien là, ne serait-ce, au départ, que par les membres qui le compose : Nick Allbrook, qui a quitté Tame Impala, et Jay Watson, qui est toujours son clavier. Et le son de ce nouveau titre, produit par Parker (qui sera donc aux manettes sur tout le prochain album) ne saurait nous faire mentir tant on ressent les mêmes influences musicales. « Sweep Me off My Feet » est une complète réussite et on ne se lasse pas de le mettre en boucle.

Ten Fé – Elodie

Parfois, on a besoin de petite douceur pop, d’une friandise sucrée qu’on grignote en souriant et tant pis pour les kilos… Ou le risque de lorgner vers des accents peut être un peu trop FM. Le duo Ten Fé est signé par le label londonien Bad Life (Petite Noire, Attaque, Whitney…) et nous livre donc un titre réconfortant, une chanson d’amour qui nous donne le sourire. L’album Hit The Light vient tout juste de sortir et promet d’autres petites pépites.

Partager cet article
0 commentaire

0 commentaire

Soyez le premier à commenter cet article
Chargement...
Votre commentaire est en cours de modération
Merci
Une erreur est survenue lors de l'envoi de votre commentaire
Playlist - Juillet 2017
Toutes les playlists

0:00
0:00
REVENIR
EN HAUT