MENU
En lecture PARTAGER L'ARTICLE

Klô Pelgag, le chant des baleines

On était au Café de la Danse sans y être. On était un 8 février 2017 tout en étant un 15 avril 1991 et même un 23 décembre 5034. On était ensemble, ça oui. À rire, sentir et vivre. On vous raconte le concert de Klô Pelgag à Paris, en mots et en images.

On était au Café de la Danse sans y être. On était un 8 février 2017 tout en étant un 15 avril 1991 et même un 23 décembre 5034. On était ensemble, ça oui. À rire, sentir et vivre. Une atmosphère subaquatique subsistait, le chant des baleines raisonnait à travers les cordes frottées. Les sirènes se manifestaient aussi parfois. Dans « Samedi soir à la violence » notamment, répondant en chœur aux couplets de la chanteuse. Les lumières tourbillonnantes de la salle éclairaient le fond marin qu’avaient pris pour résidence Klô et ses musicien-ne-s. Des méduses électriques montraient de temps à autre le bout de leurs tentacules telles des systèmes nerveux en ébullition, reflets de nos émotions à ce moment-là. On était sous l’eau, certes, mais on y respirait beaucoup mieux qu’en dehors. Et on s’y sentait bien.

Les histoires contées entre les chansons nous en apprenaient plus sur cette bande de talentueux hippocampes venus tout droit du Québec. On a eu le droit à une chanson co-écrite avec De Niro lui-même, il y a quelques dizaines d’années ! Ce dernier était d’ailleurs dans la salle, oui, oui. Plus tard, on a fermé les yeux une minute durant, en mémoire des cheveux d’un ancien spectateur. Il s’était teint les cheveux en abondance, mais vraiment, pendant un concert et, trop proches d’un briquet, ils avaient pris feu. Pendant cette minute les yeux fermés, guidés par la voix de Klô, on en a profité pour sortir de l’eau et nous promener sur la plage. Distribution de grilled cheese imaginaires au goût de pomme… non, de poire… en fait des deux, oui, ils étaient pomme-poire. « Chloé ? Tu m’aimes-tu ? » (à entendre avec l’accent québécois bien sûr)

Vu d’ici, ce petit monde sous-marin n’avait l’air qu’amour. Il restait cependant bien ancré dans le réel. Et ce réel, il est malheureusement plein de désillusions. Le « Musée Grévin » et ses corps sans âme étaient là pour nous le rappeler. Les gestes de marionnette articulée que mimait Klô aussi, ainsi que les sons inquiétants des instruments imitant leur ami l’accordéon, absent au rendez-vous. Heureusement, dans les moments de joie comme de tristesse, la grande complicité qu’il y avait entre ces animaux marins nous rassurait toujours. Et puis, des sujets plus joviaux parcouraient les récits.
Un spectateur a même crié de joie aux premières notes de « Rayon X ». D’après Klô, des personnes se sont caressées entre elles à la simple évocation d’allusions sexuelles lors d’un concert passé. Elle a dû en avertir le public afin qu’il se contrôle, cette fois.

La chanteuse a fini par nous raconter la rocambolesque aventure dont résulta la fusion faunique et florale de cette petite famille québécoise qui venait de partager avec nous ce délicieux moment. Aussi délicieux que ces fraises, bien réelles cette fois-ci, distribuées à la fin du concert, nous permettant de digérer ce moment et le garder à jamais en nous. Aux allures de corbeau, dans sa combi noire à scratch et avec ses ailes dessinées par sa peluche Metallica dans le dos, Klô a pris son envol.

Reviens-nous vite.

P.S. : Si par hasard vous êtes le 2 mars à Québec, le 1er avril à Sherbrooke, le 12 avril à Trois-Rivières ou le 10 juin à Montréal, ne faites rien d’autre que d’aller la voir en concert.

170208_KLOPELGAG_CONCERT-01


170208_KLOPELGAG_CONCERT-02


170208_KLOPELGAG_CONCERT-03


170208_KLOPELGAG_CONCERT-04

170208_KLOPELGAG_CONCERT-05
170208_KLOPELGAG_CONCERT-06


170208_KLOPELGAG_CONCERT-07


170208_KLOPELGAG_CONCERT-08


170208_KLOPELGAG_CONCERT-09


170208_KLOPELGAG_CONCERT-10


KLOPELGAG_Morgane-Moal


170208_KLOPELGAG_CONCERT-12


170208_KLOPELGAG_CONCERT-13


170208_KLOPELGAG_CONCERT-14


170208_KLOPELGAG_CONCERT-15


170208_KLOPELGAG_CONCERT-16

Crédit photos : Morgane Moal

Partager cet article
0 commentaire

0 commentaire

Soyez le premier à commenter cet article
Chargement...
Votre commentaire est en cours de modération
Merci
Une erreur est survenue lors de l'envoi de votre commentaire
Playlist - Juin 2017
Toutes les playlists

0:00
0:00
REVENIR
EN HAUT