MENU
En lecture PARTAGER L'ARTICLE

I Am Stramgram t’aide à affronter l’hiver

Les jours commencent déjà à rallonger mais l’hiver et le froid sont encore bien présents à voir l’épidémie grippale qui touche le pays et les effets placebo du Blue Monday sur les foules. Le meilleur des remèdes sans passer par la case grand-mère ? Le premier album d’I Am Stramgram. Car c’est bien connu, rien de mieux que de la folk pour traverser la steppe hivernale.

Après quinze ans de musique en groupe, Vincent Jouffroy décide de se transformer en I Am Stramgram et se tourne vers une carrière en solitaire, dans un style musical auto-qualifié de « pop lunatique ». Rapidement, et en mettant des morceaux en ligne, il devient lauréat du tremplin Ricard S.A Live en 2016 et bénéficie d’un accompagnement pour pouvoir prendre son envol dans les meilleurs conditions (vidéos, tournées, résidences, etc.). Auteur de deux EPs, le Bordelais fait enfin le grand saut et sort son premier album. Composé de nouveaux morceaux, il reprend également certains anciens titres qu’on lui connaissait déjà, comme le très sulfureux « Eaten Alive ».

L’album s’appelle donc « Tentacles ». Des tentacules pour représenter toutes les directions dans lesquelles se dirige le compositeur ? Peut-être. Autant rock que pop en passant par la trip-hop et l’électro, en anglais comme en français, le style d’I Am Stramgram est à l’image des membranes d’un poulpe : flexibles et imprévisibles. Mais ce patchwork est cousu et assemblé avec une certaine mélancolie en fil conducteur. Une touche de folk qui vient se poser sur chaque composition avec une voix qui fait penser à Sufjan Stevens et Damon Albarn, version bordelaise. Un disque à écouter près de son radiateur avec un thé à la main, tout en regardant le monde extérieur depuis sa fenêtre.

Vous pourrez retrouver ce premier album vendredi dans les bacs, comme on dit à la vieille école. Mais vu qu’on est en 2018, vous pouvez l’écouter juste en-dessous quelques jours avant la date officielle. C’est les soldes, c’est une offre flash, c’est la fête. Mais cela ne vous empêche pas de soutenir vos artistes locaux et d’aller les voir en concert pour acheter leurs vinyles ; parce que le stream Soundcloud ne rapporte rien et que les crypto-monnaies ne sont pas encore au point.

Il sera en concert à la Boule Noire de Paris le 12 mars, l’occasion rêvée de publier sur votre Instagram un selfie avec I Am Stramgram.

Partager cet article
0 commentaire

0 commentaire

Soyez le premier à commenter cet article
Chargement...
Votre commentaire est en cours de modération
Merci
Une erreur est survenue lors de l'envoi de votre commentaire
Playlist - Mai 2018
Toutes les playlists

0:00
0:00
REVENIR
EN HAUT