MENU
En lecture PARTAGER L'ARTICLE

Henrik Schwarz, le remixeur aux mains de fée

Le pote de Dixon et Âme a retapé "Oblivion" de Bastille. Une pépite.

Si on parle plus souvent de ses autres compères d’Innervisions, Dixon et Âme (Kristian Beyer & Frank Wiedemann), il n’en est pas moins qu’Henrik Schwarz est l’un des principaux artisans de l’univers à part que cette bande d’Allemands a su créer depuis des années. Habitué des musiques africaines, du jazz (avec son album avec le pianiste norvégien Bugge Wesseltoft) et de la musique minimaliste, il déverse régulièrement cette house colorée qui fait du label berlinois l’un des plus accessibles, délicats et rassembleurs de la musique allemande.

Il reprend ici le titre Oblivion du groupe de brit-pop Bastille et le transforme en balade mélancolique où cordes et beats rassurants nous accompagnent pendant 7:56. Pépite, génie, nostlagie.

Et voici la version originale.

Partager cet article
0 commentaire

0 commentaire

Soyez le premier à commenter cet article
Chargement...
Votre commentaire est en cours de modération
Merci
Une erreur est survenue lors de l'envoi de votre commentaire
Playlist - Septembre 2018
Toutes les playlists

0:00
0:00
REVENIR
EN HAUT