MENU
En lecture PARTAGER L'ARTICLE

A voir : 8h d’impressionnants battles de danse hip-hop filmés par nos équipes à Nantes

L’un des plus gros battles de danse du monde s’est déroulé au Lieu Unique à Nantes sous nos yeux médusés, les 15 et 16 février 2019, dans le cadre du festival Hip Opsession. Que voulez-vous dire ? Que c’est au-dessus de nos moyens que vous expliquer en quoi consiste cet événement majeur ? Que nenni. Après vous, merci. On vous met les captations intégrales réalisées par nos équipes, pour Arte Concert et Mouv’.

On vous dresse le tableau : le festival Hip Opsession est un rendez-vous pluridisciplinaire autour de la culture hip-hop. On y trouve du rap, du graff, du beatmaking, du djing, du turntablism et plein de mots en -ism et en -ing qui ont ce quelque chose du Bronx, en tout cas un peu plus que du Tennessee.

L’événement dure un peu plus de deux semaines, du 14 février au 3 mars. On pourrait ainsi en conclure que « ça vaaa, j’ai le temps de voir venir » mais que dalle, prenez vos places maintenant parce que vous vous en voudrez toute votre vie. Voilà le site du festival pour retrouver toutes les infos, avec les venues de Disiz, Alpha Wann, PLK, Grems et consorts.

Le moment phare de cet hiver-zer en compagnie de l’équipe organisatrice de Pick Up, c’est le Battle Opsession. Victime de son succès, chaque année, il est une fois de plus complet. Et pour cause, les vendredi 15 et samedi 16 voient débarquer plus de 200 danseurs des quatre coins du monde au Lieu Unique, à deux pas de la gare de Nantes. Pour l’occasion, ce haut-lieu culturel est réaménagé en arène. Les danseurs entrent dans le cercle, et donnent leur corps tout entier au sol, cet espace plat trop souvent oublié. Tout autour d’eux, un public de 2000 personnes relativement très bouillant (notre équipe a pu le constater). Règle du battle oblige, un jury de professionnels est mandaté pour donner son avis sur les prestations qui lui sont offertes.

Et comme vous êtes déjà en train de vous lamenter sur votre sort de ne pas avoir pris vos places, notre équipe a filmé l’intégralité des deux soirées, retransmises en direct, parce qu’on n’est pas des chiens.

Avec Arte Concert, Mouv’ et Télénantes.

Voilà comment ça se passe.

Soir 1 – Vendredi 15/02

Cette première soirée est présentée par Vicelow (mais si, le Saïan Supa) et Nasty. Thèmes abordés en ce jour 1 : le popping, le locking, la house et le hip-hop. En gros, le popping, c’est ce qu’on appelait le smurf dans les années 90. Quand vous faites la vague avec vos bras, après 3 Picon Stella ? Eh ben, c’est du smurf. Lorsque vous quittez votre bureau en faisant le robot ? Du smurf. Le mime Marceau est son  pionnier, les danses orientales lui ont donné l’inspiration, sur la côte ouest, du côté de la G Funk de la fin des 80s. Le locking appartient aux danseurs funk, elle est acrobatique, s’effectue avec à des arrêts sur image et est née en Californie des 70s. La house se danse forcément… sur de la house, mais attention, on parle de la Chicago house ou de la Detroit house, qui fait des allers retours réguliers avec le jazz et le hip-hop, of course. Beaucoup d’impro, elle suit le rythme 4/4 et les envolées soul et R’n’B de ses refrains rassembleurs. Enfin, la danse hip-hop formulée comme telle est un style de danse démocratisé par les clips de rap de la fin des 90s et des années 2000, clin d’œil aux millenials qui découvraient alors le pot aux roses sur MTV. Au sol, en l’air, debout, elle s’inspire aussi des danses africaines et du break.

Plus d’infos sur le site du festival et sur l’event Facebook.

Soir 2 : Samedi 16/02, 19h
En direct sur Arte Concert et Mouv’

Pour la deuxième partie de cette édition 2019 du Battle Opsession se sont tenues les finales Crew (3 vs 3), du top rock et Bonnie & Clyde (2 vs 2 mixte). Explications. Le Break se danse dans la surenchère ou ne se danse pas. Pratique acrobatique qui devrait être olympique, elle s’effectue avec des mouvements impressionnants nommés freeze, footwork, powermove. L’après-midi est dédiées aux qualifications et, le soir, le public assiste aux finalistes. C’est du trois contre trois, ça fait des « wouaouh! », des « han! » et même des « oh la vache! » Les heureux détenteurs du sésame pour la soirée verront aussi une nouvelle épreuve, celle top rock, à la base de simples pas de préparation avant d’entrer dans le cercle de danse. Un instant de puristes intronisé en art, inspiré du funk, qui se danse debout et que l’on trouve dans toute bonne block party qui se respecte. Enfin, le Bonnie & Clyde a réuni les couples les plus aventureux qui ont prouvé, par la sueur de leur front, leur évidente cohésion. C’est la première fois que le Battle Opsession propose ce spectacle, reposant sur huit duos qui vont breaker, pour vos beaux yeux.

Plus d’infos sur le site du festival (après midi + soir) et sur l’event Facebook.

Partager cet article
0 commentaire

0 commentaire

Soyez le premier à commenter cet article
Chargement...
Votre commentaire est en cours de modération
Merci
Une erreur est survenue lors de l'envoi de votre commentaire
Playlist - Février 2019
Toutes les playlists

0:00
0:00
REVENIR
EN HAUT