MENU
En lecture PARTAGER L'ARTICLE

Ce qu’il s’est passé en 2016

Quelle époque, mes aïeux. On sort de L’Année du Zapping et avant de nous placer en position fœtale dans un coin de mur pour y pleurer notre monde, on s’est décidés à bosser sur une rétrospective des principaux événements de 2016. Et malgré une rencontre entre Peaches et Valérie Pécresse, l’humiliation de Michel Polnareff et la plus grosse consommation de bière enregistrée aux Charrues, notre équipe a encore écorché des jeans en festivals, tenté des blagues moyennes en interview et parlé de musique comme on parle d’amour.

Janvier

Quelques jours après la commémoration du 7 janvier, Levon Vincent est arrêté à l’aéroport de Brest en possession d’armes de poing et d’un cran d’arrêt. Et doit annuler sa date à Astropolis le soir-même. Faut dire que le DJ texan n’en est pas à sa première sortie douteuse sur le sujet, lui qui avait suggéré, au lendemain du 13 novembre, que les Français se promènent avec des armes pour assurer leur propre défense. A Astropolis toujours, Laurent Garnier en grande forme demande à l’équipe de la Carène de fermer toutes les portes en retenant le public à l’intérieur, et s’offre un back to back d’anthologie avec Carl Craig, qui se termine le mardi au petit matin. Sans doute ivre de bonheur, un petit groupe de festivaliers réussit à voler les clés de l’Abeille Bourbon et s’offre un after d’after au large de Brest. La police les coffre après une collision avec un pétrolier maltais.

Fevrier

Grammy Awards, au lendemain de la Saint-Valentin, l’ambiance n’est pas à la distribution de caresses. Comme prévu, Kendrick rafle tout et Drake pleure dans son coin. Taylor Swift, bonne perdante, viendra le réconforter et récupérer les morceaux de côtes cassées laissées par Ed Sheeran (suite à sa tentative de prise de parole avant Kanye West). Outre-atlantique, Les Inrocks et Noisey découvrent, abasourdis, « Les nouveaux PNL », le groupe RNS pour « Repli and Silencio », un groupe très ancré dans une année super fun. Les médias défricheurs saluent son utilisation très personnelle des pleurs et du désespoir non dissimulés. Plus excitant, le festival Generiq fête une fois de plus l’émergence à Mulhouse, Belfort, Dijon, Besançon, Montbéliard, des villes qui ne sont sur aucune todo-list intitulées « où aller avant de mourir ? ». Vous vouliez une raison d’y aller ? La voilà.

Mars

Petite surprise le 1er mars, jour du « Super mardi » pour les primaires US : les affreux de Run The Jewels mettent en ligne une nouvelle chanson et s’en prennent ouvertement et frontalement à Donald Trump. Les paroles reprennent des sorties verbales de l’homme d’affaire sulfureux. Sauf qu’El-P et Killer Mike utilisent ces diatribes à l’encontre des catholiques et des personnes âgées au lieu des destinataires initiaux – les latinos et les musulmans. Le clip, tout aussi radical et frontal, est réalisé par Quentin Tarantino, qui se met lui même en scène dans un enchaînement de violences physiques et verbale envers cette nouvelle population stigmatisée. Le clip choque, scandalise même. Certains estiment qu’il sera contre-productif et qu’il va renforcer le soutien des personnes âgées et des plus conservateurs envers Trump. Tarantino et ses nouveaux potes ne semblent pas s’en émouvoir et annoncent qu’il ne s’agissait que d’un petit avant goût de ce qu’ils ont encore dans les cartons d’ici aux élections de novembre…

Avril

Emporté par son élan, Manuel Valls propose la déchéance de nationalité pour Michel Polnareff. Motif ? Il vient de se raser la tête. « Cet acte brise le pacte républicain, qui a besoin de se reposer sur des symboles forts, déclare le Premier Ministre. Les cheveux de Michel en faisaient partie. » Dany le Rouge s’insurge. Florian Philippot approuve. Sous la pression, le chanteur maintient sa date à Epernay. En signe de soutien, un fan de 65 ans se rase même la tête en plein concert (sauf qu’étant déjà atteint de calvitie, on le soupçonne donc d’opportunisme). Quelques jours plus tôt, au Printemps de Bourges, Maitre Gims fait un carton devant ses fans et… Fleur Pellerin, qui déclare avoir lu tous ses livres. On lui conseille plutôt de se pencher sur Odezenne, qui a dézingué le Palais D’Auron de toute sa classe l’avant-veille. Le 21 du mois, notre étude des squatteurs de festivals sacre Nekfeu, Louise Attaque et Jain.

Mai

Six mois après la mort de Lemmy, son fils Paul met en vente la basse de papa sur un site d’enchères. Un fan russe rafle la mise pour 2,2 millions de dollars. Tollé chez les fans, qui avaient quelques mois plus tôt lancé un crowdfunding pour ouvrir un musée en l’honneur de leur icône, et comptaient bien récupérer la bête. Le fiston explique qu’il est endetté avec les pensions alimentaires de ses nouveaux petits frères, révélés au monde depuis quelques semaines. L’ADN a parlé, ils seraient 396. Aux Trois Eléphants, Louise Attaque assure l’une de ses 52 dates de l’année, qui lui valent un podium dans le classement des squatteurs de festivals.

Juin

Avec les nouvelles lois sur la sécurité intérieure, le plan Vigipirate passé à « Rouge tâchon, supplément piment de Cayenne » et l’Etat d’Urgence repoussé à « environ la fin de la fonte des glaciers », le Weather Festival, événement techno de la capitale, n’a pas eu l’effet escompté sur les touristes et les journalistes étrangers. C’est sûr qu’entre les militaires stressés comme pas permis au moindre kick de Marcel Dettmann, les AVC répétés des chiens renifleurs et la fouille minutieuse du Camion Bazar une journée durant, jusque dans les boules disco, les totems et sous les jupes, ça flingue l’esprit do it yourself et libertain. La belle nouvelle du mois sera à chercher tout au sud. Elle concerne l’une de nos personnalités de l’année 2015, Le Mec de l’Underground, qui a enfin réussi à organiser son rêve : une free party géante en plein cœur de Béziers, malgré les avertissements pressants du maire Robert Ménard. Quelques temps après cette terrible déconvenue, ce dernier annoncera sa démission et retournera à nouveau superbement sa veste en créant une coopérative dans les micro-crédits en Ouganda.

Juillet

Premier gros bug pour les nouvelles solutions de paiement dématérialisé, les fameux bracelets cashless. Manque de pot, ça se passe aux Charrues. Dès le jeudi 14 juillet, un festivalier de 17 ans vivant à quelques kilomètres du site profite du passage des Insus pour faire une petite pause chez lui. Il se donne alors pour mission de cracker le système de paiement afin de s’approvisionner gratuitement en Coreff. Mission accomplie pour le jeune geek alcoolique mélomane qui a même le temps de retourner voir la fin des concerts. Ivre, il commet alors l’erreur de twitter son exploit tout en expliquant la faille de sécurité. En quelques heures, la rumeur se repend. Dès le vendredi, des centaines de festivaliers réussissent à faire la même manip de chez eux avant de revenir sur le site du festival. Certains quittent même le camping pour trouver un ordinateur et tenter de s’approvisionner à l’œil. Le festival tarde à réagir et à communiquer. La faille ne sera réparée que dans la nuit du vendredi au samedi, offrant aux bénévoles une soirée du vendredi assez épique…

Aout

Étrange phénomène météorologique : une canicule frappe la Bretagne. Non, on déconne. Plus sérieusement, Valérie Pécresse découvre le bébé de Jean-Paul Huchon : le festival Rock En Seine. En backstage, Peaches lui montre ses seins. Valérie sourit. La scène est filmée et provoque un tollé chez les militants de la Manif Pour Tous, qui se sentent trahis. Le 30 août, Guns’ n’ Roses fête sa reformation par une tournée mondiale qui casse évidemment tout. Le Stade de France n’échappe pas à la règle. Rien ne change : les tubes résonnent, le public vieillit, Slash claque ses solos et Axl Rose reste un parfait connard.

Septembre

Le 4 septembre, Juan Atkins meurt à Detroit, chez lui. La communauté techno découvre le deuil, elle qui n’avait encore jamais connu ça. Les hommages se multiplient. De grandioses obsèques ont lieu à la Cathedral of the Most Blessed Sacrament de Detroit, où Villalobos et Raresh déboulent après un after corsé. Un promoteur anglais sans scrupules propose des montagnes de dollars pour que Model 500 se reforme avec Derrick May à la place du Godfather of techno. DJ Skudge lui brise quatre côtes. En fin de mois, à Scopitone, le label Ed Banger s’offre un retour de hype inattendu. Au petit matin, Kavinsky percute le Grand Eléphant des Machines avec sa Ferrari et lui casse la patte. Il est libéré contre une caution de 200.000 euros. Eternel recommencement.

Octobre

Dix jours de grêle, qui l’aurait prédit ? Un type justement : Hector Martin Manchi, Indien yashaninka et citoyen péruvien, qu’on avait entendu (mais pas écouté) lors de la COP21 et récemment à l’origine d’un morceau qui a tapé les 350 millions de vues sur YouTube. Un hymne produit par Four Tet et Floating Points sous l’emprise d’ayahuesca qui fait passer définitivement la « chanson d’anticipation » comme le nouveau genre musical bankable. En quelques jours, tout ce que le secteur musical compte d’opportunistes, de Diplo à Lorie en passant par Cali, s’est mis à jouer les devins. De quoi oublier notre quotidien morose, qui a vu le journalisme musical sombrer toujours plus bas, une coupure de subventions pour toutes les salles de concert programmant du rock garage et du hip-hop subversif et l’officialisation de Coachella Paris pour juillet 2017. Evénements rapidement balayés par l’actu chaude et le décès de Thom Yorke. Le leader de Radiohead s’est fait renverser dans la nuit du 26 octobre par un minibus à Bristol en traversant. Il avait hélas une fois de plus oublié d’ouvrir sa paupière droite fatiguée.

Novembre

Stromae devient le premier artiste francophone a atteindre le milliard de vues sur une vidéo YouTube. Il n’aura fallu que trois semaines pour que le Belge réussisse cet exploit grâce à son nouveau titre « Héritage », prémisse de son troisième album prévu début 2017. Cette chanson est un hommage inédit aux artistes ayant profondément marqué et touché Stromae : Cesaria Evora, James Brown, Jacques Brel ou encore Ibrahim Ferrer. La chanson mélange des textes de ces monstres de la musique, la plupart du temps traduits en français, le tout sur des mélodies et rythmiques très modernes. Le clip est un vrai tour de force puisqu’il réunit tous ces artistes sur la même scène. Ils semblent véritablement jouer ou chanter sur le titre « Héritage ». Stromae lui, est dans le public au début du clip, puis monte sur scène pour taper l’accolade à ses rétro featurings.

Decembre

Il y a un an tout juste, la France se tapait une belle déprime, à grands coups de Daesh, FN et débats moisis. Elle a aujourd’hui retrouvé une partie de son sourire, en partie grâce à ce crowdfunding complètement dingue qui visait à faire jouer Queen au Stade de France avec un hologramme de Freddie Mercury. Pendant ce temps-là, une bonne nouvelle nous vient de l’autre bout de la planète : la K-Pop est interdite par le gouvernement japonais, pour nuisance sonore et trouble à l’ordre public. Il fait parfois bon être un réac. Seul hic majeur du mois : les Trans Musicales sont annulées. Jean-Louis Brossard est revenu bredouille de sa tournée de repérage en Ukraine, Belarus et Lituanie. Dans ces conditions, il estime inconcevable de maintenir une édition sans représentant de ces trois pays. Le 23 décembre, Raphaël remporte « Danse avec les Stars ». Vivement 2017.

Partager cet article
0 commentaire

0 commentaire

Soyez le premier à commenter cet article
Chargement...
Votre commentaire est en cours de modération
Merci
Une erreur est survenue lors de l'envoi de votre commentaire
Playlist - Septembre 2018
Toutes les playlists

0:00
0:00
REVENIR
EN HAUT